«Gilets jaunes» à Bordeaux: Plusieurs barrages bloquent la métropole ce lundi

CIRCULATION Des barrages ont été installés ce lundi matin tout autour de Bordeaux, occasionnant d'énormes bouchons sur l'ensemble de la métropole...

M.B.

— 

Blocage du pont d'Aquitaine par des
Blocage du pont d'Aquitaine par des — UGO AMEZ/IPA
  • La situation restait compliquée en milieu d'après-midi pour de nombreux automobilistes.
  • Certains barrages évacués par les forces de l'ordre dans la matinée, sont à nouveau en train d'être repris par les manifestants dans l'après-midi.
  • Des dégradations ont en outre été commises, ce qui retarde la réouverture de certains axes.

Un embouteillage géant… C’était la situation ce lundi matin sur la métropole bordelaise, complètement à l’arrêt en raison des blocages des « gilets jaunes ».

Des axes majeurs ont été bloqués par les manifestants tôt dans la matinée, comme le pont d’Aquitaine, où des troncs d’arbres ont été installés pour empêcher le passage des véhicules. Cet axe emprunté quotidiennement par plus de 100.000 usagers, est resté impraticable dans les deux sens une grande partie de la matinée. Les forces de l’ordre sont intervenues vers 11h pour procéder à son évacuation. Le pont a été rouvert en début d'après-midi, mais un nouveau barrage, filtrant cette fois-ci, était en train d'être installé sur le coup de 15h.

Evacué dans la matinée, le péage de Virsac est de nouveau occupé par des manifestants depuis 15h

Sur le pont François-Mitterrand, un autre barrage filtrant a été mis en place dans un sens, provoquant d'importants ralentissements. Ce barrage était toujours effectif en milieu d'après-midi, tout comme celui installé sur l’A63 en direction de Bordeaux, au niveau de Pessac.

Le péage de Virsac, sur l’A10, a, lui, été évacué dans le calme dans la matinée, mais il restait toujours fermé à la circulation en milieu de journée, le temps d’être remis en état. « D'importantes dégradations sur plus de 800 m (glissières de sécurité arrachées, chaussée très abîmée) » ont été constatées, note la préfecture de la Gironde. « D'importants travaux sont nécessaires avant la réouverture de l'autoroute A10 entre les échangeurs 38 et 39a. »

Selon Sud Ouest, à 15 h, « le péage de Virsac, a été repris par les gilets jaunes. Les forces de l’ordre qui ont pris des jets de projectiles et notamment de canettes se sont repliées. »

Des opérations étaient aussi en cours à Langon et Libourne. La préfecture de Nouvelle-Aquitaine a fait un point à 15h30 sur la situation en Gironde:

Des répercussions en centre-ville et sur le réseau de transports urbains

Ces blocages ont des répercussions sur l’ensemble de la métropole bordelaise, où la circulation est à l’arrêt ou fortement ralentie notamment sur la rocade, mais aussi au niveau des boulevards, et même à certains endroits du centre-ville de Bordeaux.

Côté transports en commun, le réseau de bus de TBM est impacté par ces blocages et connaît lui aussi d’importants ralentissements.