Bordeaux: Lime arrête son service de trottinettes électriques en libre-service

MOBILITE La société américaine suspend son service déployé il y a un mois à Bordeaux, et veut entamer un dialogue avec la mairie sur la place de ces nouvelles mobilités en ville…

Mickaël Bosredon

— 

Les trottinettes électriques en libre-service de la start-up Lime sont arrivées à Bordeaux le 26 septembre 2018.
Les trottinettes électriques en libre-service de la start-up Lime sont arrivées à Bordeaux le 26 septembre 2018. — M.Bosredon/20Minutes
  • Ce service de free floating s’était installé le 26 septembre dernier à Bordeaux.
  • La société Lime assure se soucier également de la nécessité de donner un cadre juridique à l’utilisation de ces trottinettes.
  • Une autre société, Wind, a également installé ses trottinettes électriques à Bordeaux il y a une quinzaine de jours.

Un petit mois et puis s’en vont. Alors que le service avait débarqué à Bordeaux le 26 septembre dernier, la société américaine Lime annonce ce mercredi matin qu’elle arrête le dispositif de trottinettes électriques en libre-service qu’elle avait déployé dans la ville. Comme à Toulouse, où elle n'était restée que... trois jours.

« En parfait accord avec la demande formulée par le maire de Bordeaux, Lime France a décidé de suspendre son service de trottinettes électriques en libre-service dans la métropole de Bordeaux, annonce-t-elle dans un communiqué. Soucieux de donner un cadre pérenne à son activité, Lime propose à la mairie d’ouvrir un dialogue pour rendre à nouveau possible l’accès des Bordelais à ce service dans des conditions optimales. »

Urgence à fixer un cadre à l’usage de ces nouveaux véhicules

La problématique de la place de ce nouveau mode de transport en ville est évidemment au cœur de cette décision. D’une autonomie de 50 km, ces trottinettes pouvaient se déplacer jusqu’à 24 km/h, ce qui n’était pas sans poser problème, que ce soit dans la rue ou sur les trottoirs…

« Lime rejoint les préoccupations des responsables politiques sur l’urgente nécessité de fixer un cadre à l’usage de ces nouveaux véhicules électriques individuels (NVEI). Lime propose donc l’ouverture de concertations et réflexions avec la mairie de Bordeaux pour rapidement rendre à nouveau possible l’accès des Bordelais à ce service dans des conditions optimisées. »

Cet opérateur a lancé son service de free floating à Paris fin juin, avant d’arriver à Bordeaux puis à Toulouse où elle avait suspendu son dispositif quasi-immédiatement. Un autre opérateur de trottinettes électriques en libre-service a fait son apparition, discrètement, il y a une quinzaine de jours à Bordeaux. L'Allemand Bike Mobility Gmbh a disposé une vingtaine d'engins siglés Wind dans la ville.