Bordeaux: La destruction par la ville d'une bibliothèque de rue créée par un SDF ne passe pas

SOLIDARITE La bibliothèque de rue de Dominique, un SDF très connu à Bordeaux, a été démontée mardi après-midi par la municipalité, ce qui a suscité une vague de protestation et un élan de solidarité...

Mickaël Bosredon

— 

Des riverains et des proches du SDF ont déjà lancé un appel pour reconstituer la bibliothèque de Dominique.
Des riverains et des proches du SDF ont déjà lancé un appel pour reconstituer la bibliothèque de Dominique. — M.Bosredon/20Minutes
  • Dominique, appelé aussi «Neneuil», avait créé il y a trois ans cette bibliothèque à ciel ouvert où chacun pouvait venir se servir.
  • Le SDF qui vit depuis 20 ans dans ce quartier, est une figure très appréciée des riverains.
  • La décision brutale de démonter ses étagères a suscité un tollé.
  • La mairie fait son mea culpa et va tenter de trouver une solution pour remonter cette bibliothèque.

L’affaire a pris de l’ampleur, notamment sur les réseaux sociaux, en un temps record. La bibliothèque de rue d’un SDF bordelais, Dominique, appelé aussi « Neneuil », située le long du Palais des Sports, a été entièrement démontée mardi après-midi par des agents de Suez, chargé de la propreté dans ce secteur de la ville. Ce qui a rapidement suscité une vague d’indignation dans le quartier et sur les réseaux sociaux.

Une pétition a été lancée et a rapidement recueilli plus de 1.000 signatures. Sur Twitter, les témoignages incendiaires contre la mairie de Bordeaux se sont succédé tout au long de la journée de mercredi, à tel point que Jean-Louis David, adjoint à la vie urbaine, s’est déplacé sur place dans l’après-midi pour déminer la situation.

« Ça m’a choqué qu’on balance toute cette culture dans une poubelle »

Cette bibliothèque de rue, c’était une institution dans le secteur. Dominique, qui vit à la rue depuis une vingtaine d’années, dans ce quartier qu’il appelle son « village », l’avait constitué au fil du temps ces trois dernières années. 20 Minutes est allé à sa rencontre.

« Ce que je voulais avec cette bibliothèque, c’était avoir un lieu convivial, familial, et un lieu de rencontre. Apprendre à se connaître grâce aux bouquins, cela me tenait à cœur. J’aime la musique, j’aime bouquiner, et je le partage. Il y avait des bouquins pour les gamins, des romans, des policiers, des bouquins de cuisine, de la politique, de l’histoire… Il y en avait pour tous les goûts. Et ce qui a été fait hier, c’est horrible.

« Ça m’a choqué qu’on balance toute cette culture dans une poubelle comme ça. La police municipale est arrivée et a dit aux agents de Suez : "vous balancez tout". »

Mais j’ai un soutien incroyable, des gens que je ne connaissais pas et qui viennent me voir. Et il y a de fortes chances que l’on reconstitue cette bibliothèque, car il y a déjà des gens qui m’apportent des bouquins. Certains ne mâchent pas leurs mots. Ça me touche. »

« Il y en a un qui a dû faire du zèle et décidé de tout enlever »

Dans le quartier, c’est l’incompréhension. Jean-François Duclair, le bouquiniste de l’enseigne Nicita, est lui aussi en colère. « Cette bibliothèque, elle est liée à Neneuil, qui est adoré dans le quartier. Moi je n’étais pas là quand c’est arrivé, mais je reçois plein de textos depuis hier. Il paraît que ça s’est passé très vite, et que tout a été balancé en un temps record. Il y a déjà un appel pour reconstituer cette bibliothèque, même si j’ai cru comprendre que Jean-Louis David ne souhaitait pas la refaire ici. »

Le SDF Dominique s'était constitué une bibliothèque le long du Palais des sports de Bordeaux, au fil de ces dernières années.
Le SDF Dominique s'était constitué une bibliothèque le long du Palais des sports de Bordeaux, au fil de ces dernières années. - M.Bosredon/20Minutes

Le bouquiniste pense qu’une décision hâtive a été prise dans cette affaire. « Le problème, c’est que des bandes de 10-15 SDF se sont aussi installées ici et eux, mettaient un peu le "bordel". Il y a des commerçants qui se sont plaints, ce qui est légitime. Mais du coup, quand la mairie est intervenue, je pense qu’il y en a un qui a dû faire du zèle et qui a décidé de tout enlever. »

«Un véritable dysfonctionnement entre des services qui ont cru bien faire» selon la mairie

Contacté par 20Minutes, Jean-Louis David explique ce mercredi soir qu'il s'agit « d'un véritable dysfonctionnement entre des services qui ont cru bien faire en nettoyant ce périmètre sur lequel on sait qu'il y a d'énormes difficultés. » Par ailleurs, « la police et les pompiers avaient demandé à ce qu'on évacue les portes de secours du Palais des sports, or cette bibliothèque était installée devant une double-porte de secours. »

Si l'élu assure qu'il n'était « pas au courant » de cette initiative, il confirme s'être rendu sur place ce mercredi après-midi « sur instruction d'Alain Juppé. » « Nous avons convenu d'une réunion d'ici à la fin de la semaine pour trouver une solution afin de réinstaller cette bibliothèque de manière régulière, puisqu'en l'occurence il y avait là une occupation du domaine public sans autorisation. »

L'élu assure toutefois que cette bibliothèque présente aux yeux de la mairie « un réel intérêt » et qu'elle souhaite que le sans domicile fixe Dominique « puisse continuer son activité. »