Bordeaux: Un chiffre record de 11.000 emplois créés en 2017 sur la métropole

ENTREPRISES Une étude commandée à l’Urssaf et présentée ce jeudi, confirme que l’année 2017 est celle de tous les records pour Bordeaux Métropole, avec 11.000 emplois créés…

Mickaël Bosredon

— 

Illustration de bureaux à louer, ici dans le quartier Euratlantique de Bordeaux.
Illustration de bureaux à louer, ici dans le quartier Euratlantique de Bordeaux. — M.Bosredon/20Minutes
  • Quelque 2.100 emplois ont été créés rien qu’avec les implantations de nouvelles entreprises.
  • Sur les 11.000 emplois, 36 % l’ont été sur la ville de Bordeaux.
  • L’objectif pour la métropole est de créer 100.000 emplois d’ici à 2030.

Les chiffres avancés ici ou là depuis quelques mois sur la création d’emplois sur le périmètre de la métropole de Bordeaux, faisaient l’objet de beaucoup de discussions. Ce jeudi, Alain Juppé et Virginie Calmels, son adjointe à l’emploi, ont présenté une étude sur ces créations réalisée par l'Urssaf. « Il s’agit d’une mesure réalisée de façon transparente et non opposable, ce sont des chiffres non critiquables », a prévenu Virginie Calmels.

Alors ? Il s’avère qu’en 2016, quelque 9.100 emplois nets (solde entre la création et la destruction d’emplois) ont été créés sur la métropole, chiffre qui est passé à 11.000 en 2017. « Il y a une accélération qui correspond à un multiplicateur de dix depuis 2014 [année où 1.200 emplois avaient été créés] », souligne encore Virginie Calmels.

« C’est très encourageant », a souligné Alain Juppé, qui a rappelé que ces emplois, « ce ne sont pas les pouvoirs publics qui les ont créés, mais les entreprises, même si nos priorités peuvent favoriser les conditions qui permettent à l’emploi de se développer, et c’est pour nous une préoccupation essentielle ».

« Bordeaux est un moteur mais n’écrase pas les autres communes »

Quelque 4.000 emplois ont vu le jour rien que sur la ville de Bordeaux en 2017 (soit 36 %). « La ville centre reste un moteur, mais elle n’écrase pas les autres communes pour autant, insiste Virginie Calmels, tout comme la métropole n’assèche pas le reste du département, au contraire elle le dynamise. »

Les implantations d’entreprises ont généré 2.100 emplois en 2017, et la tendance semble assez similaire pour l’année 2018 puisque la projection porte sur 2.054 emplois. Parmi les récentes implantations, on note les arrivées de Betclic, Ubisoft ou encore Hermès.

Le dirigeant du site de paris sportifs en ligne Betclic, Nicolas Beraud, qui a déplacé son siège social à Bordeaux et créé 200 emplois, a souligné « l’attractivité de Bordeaux à l’étranger, puisque une vingtaine d’emplois arrivent de l’étranger (anglais, italiens, espagnols) », même si deux tiers des recrutements ont été réalisés dans la région.

Trois sites devraient concentrer 50 % des créations d’emplois

L’objectif pour la métropole, « ambitieux » précise Alain Juppé, est de créer 100.000 emplois d’ici à 2030, soit un rythme moyen de 7.000 par an. La métropole vise notamment 30.000 emplois sur le secteur Euratlantique autour de la gare Saint-Jean, 10.000 emplois sur l’OIM (Opération d’intérêt métropolitain) Campus sur Talence/Pessac, et 10.000 également sur l’OIM Aeroparc, sur Mérignac, Le Haillan, Saint-Médard, dans la filière aéronautique et spatiale. Trois sites qui vont donc concentrer 50 % des créations d’emplois.

La métropole mise sur le dynamisme et l’attractivité de Bordeaux pour continuer à attirer des entreprises sur son territoire.