Bordeaux: Un bâtiment chauffé gratuitement grâce à l’énergie issue de processeurs

INNOVATION Début 2019, ce projet immobilier innovant, situé dans le quartier du Grand-Parc à Bordeaux, sera livré...

Elsa Provenzano

— 

La résidence Florestine va être équipée de radiateurs alimentés par la chaleur issus de calculs informatiques.
La résidence Florestine va être équipée de radiateurs alimentés par la chaleur issus de calculs informatiques. — E.Provenzano / 20 Minutes
  • Un bâtiment du Grand Parc, comprenant la maison du Département et des logements sociaux, sera chauffé grâce à des radiateurs-ordinateurs.
  • C’est grâce à des calculs informatiques que BNP Paribas a confié à la start-up Qarnot Computing que les processeurs à l’intérieur des appareils dégageront de la chaleur.
  • La start-up a déjà installé environ un millier d’appareils en France mais ce seront les premiers implantés dans une résidence neuve.

De l’extérieur, le projet immobilier en cours sur le cours Emile-Counord, dans le quartier du Grand-Parc à Bordeaux, ressemble à beaucoup d’autres. Il faut se pencher sur son système de chauffage pour comprendre l’innovation qui va être inaugurée au sein de la future maison du Département et de 49 nouveaux logements sociaux.

346 radiateurs au total seront installés dans la résidence qui accueillera bureaux, pôle de solidarité et logements sociaux.
346 radiateurs au total seront installés dans la résidence qui accueillera bureaux, pôle de solidarité et logements sociaux. - E.Provenzano / 20 Minutes

La start-up parisienne Qarnot Computing va y installer 346 radiateurs, qui récupèrent et diffusent la chaleur issue de calculs informatiques, d’ici la livraison début 2019. Le projet qui associe le Département, le bailleur  Gironde Habitat et la start-up est en construction depuis deux ans et demi. 

Se chauffer en évitant une déperdition d’énergie

Au lieu de financer un système de climatisation pour refroidir de gigantesques centres de données (data centers), Qarnot Computing a développé un nouveau modèle qui revient à créer de minis data centers à l’intérieur de ces radiateurs. « Avec les microprocesseurs et les cartes mères, on dissipe la chaleur au lieu d’assister à sa déperdition », résume Quentin Laurens de la société Qarnot Computing.

L’investissement pour Gironde Habitat, qui a été chargé de la construction de ce projet de pôle de solidarité par le Département, est de l’ordre de 2 700 euros par radiateur, un coût bien supérieur à un radiateur classique mais qui sera amorti au bout de sept à huit ans. « Qarnot Computing assure la maintenance et remplace les appareils défectueux, explique Sigrid Monnier, directrice générale de Gironde Habitat. On part sur un usage de longue durée, avec aucun coût d’exploitation. » Le chauffage sera entièrement gratuit pour les occupants et ils bénéficieront aussi d’information sur la qualité d’air de leur logement.

Le projet est porté par le département de la Gironde et le bailleur Gironde Habitat.
Le projet est porté par le département de la Gironde et le bailleur Gironde Habitat. - E.Provenzano / 20 Minutes

BNP Parisbas rend cela possible en confiant 25 % de ses calculs réglementaires à Qarnot, « soit un quart des calculs de risque du groupe » a souligné Vincent Thiéry, Directeur de la Région Nouvelle-Aquitaine BNP Paribas. La start-up travaille aussi avec des studios d’animation 3D, des acteurs de la recherche scientifique mais le secteur bancaire est particulièrement porteur.

« Le carburant ici, ce sont des calculs informatiques bancaires confidentiels, et il a été difficile, au niveau réglementaire, de les faire tourner dans les logements sociaux », raconte Miroslav Sviezeny, cofondateur de Qarnot Computing. « Le risque 0 pour le hacking n’existe pas mais ici, cela n’aurait pas beaucoup d’intérêt, souligne le cofondateur. Cette solution décentralisée fait qu’il n’y a un accès qu’à un bout de donnée. » Il précise que ce sont des données de cours de bourse qui vont circuler et pas des données clients.

Et pour chauffer l’eau ?

C’est la première installation de ces appareils innovants dans un immeuble neuf mais la start-up en a déjà implanté un millier de radiateurs en France, dans le cadre de réhabilitations. Ce modèle sera par contre bien le premier à être équipé de Wifi.

Qarnot Computing, créée en 2010, emploie 30 personnes et réalise un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros. Elle travaille sur un projet de processeur permettant de chauffer l’eau chaude sanitaire qui devrait aboutir au premier trimestre 2019. Elle est aussi en discussion avec un « très gros bailleur parisien », glisse Miroslav Sviezeny.