Angoulême: Après l'attaque d'un bus à Angoulême, le maire parle d'un «phénomène de bandes très inquiétant»

VIOLENCES Le maire d'Angoulême demande l'aide de l'Etat pour lutter contre l'émergence de bandes sur sa commune...

E.P. avec AFP

— 

La conductrice de bus a été agressée à Vaulx-en-Velin par deux jeunes qui refusaient de descendre (illustration).
La conductrice de bus a été agressée à Vaulx-en-Velin par deux jeunes qui refusaient de descendre (illustration). — C. Villemain / 20 Minutes

Il n’y a eu aucun blessé dans l’incident, qui s’est produit mercredi vers 17h 40, sur une ligne circulant vers l’Isle d’Espagnac, en banlieue est d’Angoulême, a indiqué la Société de Transport du Grand Angoulême, qui dessert l’agglomération de plus de 140.000 habitants. Une trentaine de personnes auraient voulu en découdre​ avec d’autres installées dans le bus et s’en sont pris au bus à coups de battes de base-ball et de sabres.

« Ce phénomène de bandes a Angoulême, il est nouveau et inhabituel, c’est quelque chose qu’on prend très au sérieux, a réagi Xavier Bonnefont, maire LR d’Angoulême sur BFMTV. On souhaite une action plus forte de la police nationale et de l’Etat au côté des communes ».

La société va porter plainte

Les voyageurs qui le souhaitaient ont pu descendre sans encombre à l’arrêt où la bande s’en est pris au bus, et le chauffeur a actionné sa pédale de détresse, qui a pour effet d’alerter le central de la STGA, qui, dès lors, peut localiser et entendre ce qui se passe dans le bus, a précisé la société. Le bus, dont les vitres et les portes arrière ont été brisées a été changé quelques arrêts plus loin et le chauffeur relevé. Jeudi les chauffeurs ont exercé leur droit de retrait et le réseau a été mis à l’arrêt.

La STGA devrait déposer plainte, et le conducteur victime de l’agression mis au repos jeudi devait être reçu par sa direction ce vendredi.