Gironde: «Discussions» avec le strasbourgeois Punch pour la reprise du site de Ford Aquitaine

ECONOMIE Des avancées ont été réalisées sans qu’un accord soit finalisé avec le potentiel repreneur…

E.P. avec AFP

— 

Débrayage à l'usine Ford de Blanquefort, le 5 mars 2018.
Débrayage à l'usine Ford de Blanquefort, le 5 mars 2018. — M.Bosredon/20Minutes

La direction du site Ford à Blanquefort (Gironde) a assuré mercredi dans un communiqué que « des progrès significatifs ont été réalisés » sur une éventuelle reprise de l'usine « par un acquéreur potentiel ». Les salariés viennent de se mobiliser ce mardi et prévoient une nouvelle manifestation samedi à Bordeaux. 

Le fabricant strasbourgeois de boîtes de vitesses Punch Powerglide « est aujourd'hui en discussions avec Ford » afin de reprendre le site de FAI (Ford Aquitaine Industries) qui fabrique des boîtes de vitesse, a confirmé mercredi en fin d'après-midi le délégué interministériel Jean-Pierre Floris, à l'issue d'une rencontre avec les syndicats.

« Cependant, un certain nombre de paramètres, visant à garantir un accord viable pour toutes les parties prenantes, n’ont pas fait l’objet d’un accord », précise le communiqué de Ford. 

Ford a annoncé son désengagement de l’usine

Selon Jean-Pierre Floris, « nous devons recevoir le business plan de Punch (...) puis, nous aurons dans les quinze jours qui viennent des discussions et une décision. S'il y a un accord de principe, le plan social sera réévalué par Ford. »

Selon Ford Motor Company, la priorité du groupe automobile américain est « l’identification d’un repreneur fiable » pour le site de FAI mais « des discussions complémentaires, portant principalement sur les volumes à produire par l’usine dans les années suivant la vente et les licences requises par le repreneur, doivent se poursuivre ».

Fin février, Ford avait annoncé qu’il cessait tout investissement dans cette usine de boîtes de vitesses qui emploie 850 personnes, et qu’il recherchait un repreneur pour le site implanté dans la banlieue bordelaise depuis 1972. Depuis fin juin, des réunions sont régulièrement organisées dans le cadre du calendrier de la procédure du plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire se déplacera vendredi à Bordeaux. On ne sait pas encore s'il fera des annonces concernant le dossier Ford.