Bordeaux: Face à la hausse de la fréquentation, un renforcement des fréquences du tramway

DEPLACEMENTS Keolis et Bordeaux Métropole ont fait le point ce mercredi sur l'état du réseau et les projets à venir...

Mickaël Bosredon

— 

Le 20 octobre 2015, tramway a Bordeaux
Le 20 octobre 2015, tramway a Bordeaux —
  • La fréquentation du réseau est encore en hausse de 10 % depuis le début de l'année.
  • Pour y faire face, TBM renforce la fréquence des trams.
  • En 2019, de nouvelles lignes entreront en service.

Keolis et Bordeaux Métropole ont fait le point ce mercredi sur l’état du réseau de transport bordelais. Et annoncé de nouveaux projets. Voici ce qu’il faut en retenir.

Des chiffres toujours à la hausse. « Sur les huit premiers mois, nous poursuivons notre progression de fréquentation, ininterrompue depuis le lancement de ce réseau, avec une petite nouveauté cette année c’est l’augmentation similaire entre le tram (+ 10,8 %) et le bus (+ 9,8 %) alors que d’habitude le bus était à la traîne » indique Christophe Duprat, vice-président de Bordeaux Métropole en charge des transports. La fréquentation du BatCub est aussi à la hausse (+ 8 %) avec 280.000 voyages.

Renforcement des fréquences. Face à cette hausse, 30 nouvelles rames ont été acquises par Bordeaux Métropole. Quatre ont déjà été mises en service pour renforcer les fréquences. Depuis la rentrée, 28 nouveaux départs quotidiens ont été ajoutés sur la ligne A du tram, 32 départs supplémentaires sur la ligne B entre Cité du Vin et Montesquieu, et sur la ligne C la fréquence sur la branche de Blanquefort est désormais de toutes les dix minutes.

« Face aux constructions nouvelles, aux apports de population, nous devons aller encore plus loin, ajoute Christophe Duprat, et nous serons en mesure d’augmenter les fréquences du tram B entre Cité du Vin et Claveau à la rentrée 2019, car il y a au préalable des travaux à faire au terminus de Claveau. Par ailleurs, les quatre rames supplémentaires dont nous disposons aujourd’hui, il nous a semblé plus judicieux de les mettre là où on parle de dizaines de milliers voire de centaines de milliers de voyageurs.

Livraison de la ligne D en deux phases. Les autres rames qui vont arriver sur le réseau serviront essentiellement à l’ouverture de la ligne D, qui se fera en deux phases - une première fin 2019 jusqu’à mairie du Bouscat, et une deuxième au premier semestre 2020 jusqu’au terminus de Cantinolle - l’extension de la C vers Villenave d’Ornon début 2019, de la A jusqu’à l’aéroport. « Une rame c’est 3 millions d’euros, on parle donc là de près de 100 millions d’euros », insiste Christophe Duprat.

Généralisation de l’arrêt à la demande. « Nous avons testé l’arrêt à la demande sur deux lianes, la 7 et la 10, les soirs à partir de 22 heures, rappelle Christophe Duprat. L’expérimentation a été plébiscitée, aujourd’hui nous allons la déployer progressivement sur les lianes de 1 à 11 et les 15 et les 16. Les gens interrogés soulignent que cela leur facilite la vie et les met davantage en sécurité. »