VIDEO. Bordeaux: Le VCub fait sa révolution et passe en mode électrique

MOBILITE Bordeaux Métropole et Keolis ont présenté mercredi le premier V3 électrique, qui intégrera le réseau de vélos en libre-service bordelais au cours du premier trimestre 2019...

Mickaël Bosredon

— 

Présentation du V3 électrique, le premier vélo en libre-service électrique du réseau de Bordeaux.
Présentation du V3 électrique, le premier vélo en libre-service électrique du réseau de Bordeaux. — M.Bosredon/20Minutes
  • Le premier V3 électrique va débarquer début 2019 à Bordeaux et pourra s'utiliser de manière classique ou avec l'assistance électrique.
  • L'utilisateur devra louer au préalable une batterie amovible au tarif de 6 euros par mois.
  • L'utilisation du V3 classique est en forte baisse depuis le début de l'année 2018.

Bordeaux Métropole et Keolis Bordeaux ont annoncé ce mercredi l’arrivée sur le réseau de vélos en libre-service V3, de 1.000 vélos à assistance électrique au cours du premier trimestre 2019. C’est ainsi 50 % de la flotte des V3 bordelais qui sera potentiellement utilisable en mode électrique.

Repérables grâce à leur robe bleue, ces vélos pourront être utilisés soit de manière classique, soit de manière électrique. L’utilisateur, qui aura au préalable loué sa batterie - pour un montant de 6 euros par mois en complément de son abonnement - et qu'il emporte avec lui, glissera celle-ci à l’avant du vélo pour activer l’assistance électrique. Leur autonomie est de 10 km, et le poids de la batterie de 1 kg.

Le V3 électrique est équipé d'une batterie amovible, que l'utilisateur loue 6 euros par mois.
Le V3 électrique est équipé d'une batterie amovible, que l'utilisateur loue 6 euros par mois. - M.Bosredon/20Minutes

Des vélos « pour emprunter des côtes et aller plus loin. »

La mise en place de ces V3 électriques ne nécessitera pas de travaux spécifiques sur les stations. Le principe d’emprunt et de raccrochage aux stations restera identique à celui des V3 classiques.

« C'est une révolution, assure Christophe Duprat, vice-président de Bordeaux Métropole en charge des transports. Ils vont répondre à la topographie de la métropole, et permettre ainsi de rejoindre le centre-ville de Bouliac via la côte de l'Empereur, ou encore Lormont, ou la côte des Quatre-Pavillons. Ils permettront aussi d'aller plus loin, et de se rendre au-delà des boulevards et de la rocade. » L'élu assure que la batterie se « recharge rapidement, en 1h30. »

300 nouveaux V3, plus légers et plus robustes

L’idée pour Bordeaux Métropole est de « créer une dynamique nouvelle » autour de l’utilisation du vélo, alors que la fréquentation des V3 classiques a chuté de 14,8 % depuis le début de l’année 2018. Une baisse qui s’explique par « la mauvaise météo du premier semestre, un certain nombre de stations V3 en travaux, et la hausse des ventes de vélo aux particuliers, notamment de vélos électriques » analyse Christophe Duprat.

Par ailleurs, depuis ce mercredi sont déployés 300 nouveaux vélos V3, plus légers et plus résistants. Ils sont aussi « mieux adaptés » aux clients de grande taille. Ils remplaceront progressivement l'ensemble de la flotte des V3.