Nouvelle-Aquitaine: «Avec 20 % de croissance de la clientèle américaine, on peut espérer une ligne Bordeaux-New-York»

TOURISME Le comité régional du tourisme de Nouvelle-Aquitaine estime que l’implantation de grands hôtels à Bordeaux et dans d’autres villes de la région contribue à drainer une clientèle internationale aisée…

Elsa Provenzano

— 

La plage du Lac de Bordeaux va encore être prise d'assaut cet été.
La plage du Lac de Bordeaux va encore être prise d'assaut cet été. — S. ORTOLA / 20 MINUTES
  • Le comité régional du tourisme de Nouvelle-Aquitaine estime que l’année 2018 pourrait égaler la très bonne année 2017 grâce à une arrière-saison prometteuse.
  • La clientèle étrangère est en augmentation, notamment portée par l’installation d’hôtels de luxe de réputation internationale.
  • Le comité communique sur toutes les destinations accessibles dans un rayon de trois heures depuis Bordeaux pour promouvoir la Nouvelle Aquitaine, région encore peu identifiée à l’étranger.

« L’installation d’hôtels de renom de quatre ou cinq étoiles, comme le Radisson Blue, des marque internationale ou le Splendid à Dax et la capacité d’hébergement d’Airbnb cela nous donne la possibilité d’avoir un flux important de touristes étrangers », estime Michel Durrieu, directeur général du comité régional du tourisme de Nouvelle Aquitaine, qui salue aussi les effets de la mise en service de la LGV et une meilleure connectivité aérienne.

L’organisme estime que 57.000 clients étrangers supplémentaires ont choisi la région entre janvier et juillet 2018 par rapport à la même période en 2017. « Et la clientèle étrangère dépense plus que la Française », glisse Michel Durrieu. Les touristes du Royaume-Uni, de l’Espagne et des Etats-Unis arrivent en tête des nationalités les plus représentées. « On a une croissance américaine de 20 %, ce qui permet de commencer à espérer une ligne Bordeaux-New York », lance même le directeur général. 

Les locations privées ont explosé

En attendant la fin de l’année 2018, le comité régional annonce déjà que le début d’année a été plutôt bon tandis que le printemps et le mois de juillet ont été difficiles pour les professionnels du secteur. L’arrière-saison ensoleillée est déjà en train de rattraper une haute saison en demi-teinte. En 2017, la région avait attiré 28,1 millions de touristes dont 3,4 millions de touristes étrangers.

Les locations privées de vacances ont explosé pendant l’été, attirant 1,5 million de touristes. Les départements dans lesquels cette offre a le plus été plébiscitée sont la Creuse, la Haute-Vienne et la Corrèze, avec des progressions supérieures à 40 %. « Ce n’est pas le stock d’offres qui a augmenté mais les canaux de distribution ont été améliorés, souligne Michel Durrieu. Avant une maison se louait quatre à six semaines maintenant c’est plutôt huit. »

Un nouveau site traduit en cinq langues

Le comité régional du tourisme développe une stratégie à l’international avec un nouveau site traduit en cinq langues qui met en avant les différentes destinations de la région (Pays-Basque, vallée de la Dordogne, La Rochelle-île de Ré, Cognac etc.) puisque la Nouvelle Aquitaine manque encore de notoriété en tant que région.

« On sait que les touristes sont prêts à se déplacer jusqu’à trois heures autour d’une destination, on appelle ça un territoire touristique », précise le directeur général. Selon une étude Qualibus de juillet 2018, la région serait principalement associée à la gastronomie, au littoral et à la nature.