Bordeaux: La primatologue Jane Goodall star de la 4e édition de Climax

FESTIVAL A partir de ce jeudi et jusqu’à dimanche, se tient la 4e édition du festival Climax. Des conférences autour de l’effondrement de la biodiversité et des conséquences du changement climatique mais aussi des concerts et des performances artistiques sont au programme…

Elsa Provenzano

— 

Jane Goodall donnera une conférence à Bordeaux, ce samedi.
Jane Goodall donnera une conférence à Bordeaux, ce samedi. — FRANCOIS LAFITE/AGENCE 18/SIPA
  • Le festival Climax se tient de jeudi à dimanche autour de questions écologiques (effondrement de la biodiversité, crise climatique).
  • Des conférences, concerts, performances artistiques et projections de films vont donner à penser ces enjeux environnementaux.
  • La primatologue Jane Goodall est l’invitée vedette de cette édition. Elle donnera une conférence à Darwin ce samedi.

Ce jeudi s’ouvre la 4e édition du festival Climax à Bordeaux, soutenu par la région. Porté par Darwin qui a construit ce qui est appelé un « écosystème » dans l'ancienne caserne Niel, le festival va proposer douze conférences invitant à réfléchir sur l’effondrement de la biodiversité et les conséquences du changement climatique, notamment pour les personnes les plus pauvres, en première ligne.

Des concerts, performances artistiques et démonstrations de skate rythmeront aussi l’édition, qui a l’ambition d’aborder des sujets graves mais dans un cadre joyeux. « On a aucune raison d’être optimiste mais on a aucun intérêt à être pessimiste », résume Jean-Marc Gancille, un des cofondateurs de Darwin.

Des conférences de haut vol

C’est incontestablement Jane Goodall, éthologue connue pour ses travaux sur les chimpanzés, qui sera la star de cette édition. Après la marche pour le climat organisée samedi à partir de 13 h depuis le miroir d’eau jusqu’à Darwin, elle donnera une conférence baptisée « Reasons for Hope ».

Un écran géant sera installé pour qu’un maximum de personnes puissent suivre la conférence de la primatologue, même une fois la salle comble. L’an dernier, les douze conférences Climax avaient rassemblé 5.000 personnes.

Côté musique, les organisateurs ont calmé le jeu refusant de s’embarquer dans une « course à l’échalote avec les autres festivals », explique Philippe Barre, cofondateur de Darwin. Pas de têtes d’affiche fracassantes mais une belle diversité artistique offerte aux festivaliers avec du rap, du rock et de l’électro. « Et on a le soutien de personnalités comme Arthur H et Marion Cotillard », souligne Philippe Barre. Pour la première fois, le cinéma s’invite au festival avec sept projections de documentaires et de films de fictions qui s’emparent des thèmes de cette édition.

C’est Edgar Morin qui clôturera le festival dimanche avec un appel des fraternités « parce qu’il n’y a pas d’écologie sans partage », clament les organisateurs.

>> A lire aussi : «Darwin c'est formidable! Qu'il prospère mais dans le cadre de la loi», lance Juppé

>> A lire aussi : Quand Pamela Anderson débarque à l’improviste à Darwin