Gironde: Mérignac, LA ville où il faut investir dans l'immobilier en cette rentrée?

IMMOBILIER Le site professionnel SeLoger a classé Mérignac au sommet de son top 5 des villes où il faut investir en France…

M.B.

— 

L'aéroport de Bordeaux-Mérignac
L'aéroport de Bordeaux-Mérignac — M.Bosredon/20Minutes
  • Le marché mérignacais est « en pleine ébullition ». La proximité avec Bordeaux n’explique pas seule la hausse des prix à Mérignac.
  • Autre ville de Nouvelle-Aquitaine où il est bon d’investir : Poitiers.

La ville a plein d’atouts, c’est indéniable. Mais avouons-le, lorsqu’on parle de Mérignac, c’est souvent pour évoquer son aéroport, ou ses sites industriels dans l’aéronautique (Thales, Dassault…) Aussi, quelle surprise que de retrouver la cité girondine première au classement national des villes où il faut investir dans l'immobilier en cette rentrée !

C'est le baromètre SeLoger qui l'affirme en tout cas. Le site professionnel a analysé différents critères : qualité de vie, proximité avec Paris (via la mise en service de la ligne à grande vitesse), prix immobiliers abordables, forte demande locative, rentabilité attractive, dynamisme du marché immobilier…

« Dynamisme tant économique que démographique »

Le prix moyen des biens à Mérignac s’affiche désormais à 3.184 euros/m2. « Boosté par la forte hausse des prix bordelais (+ 13,6 % en un an), le marché immobilier mérignacais est en pleine ébullition, assure SeLoger. Devenir propriétaire d’un bien à Mérignac coûte désormais 16,6 % plus cher que l’année dernière, à la même période. Mais sa proximité avec Bordeaux n’explique pas, à elle seule, la fièvre qui semble gagner les prix. Son cadre de vie, ses prix immobiliers abordables (pour l’instant, à tout le moins…) mais aussi son dynamisme tant économique que démographique font de la deuxième plus grande ville de Gironde une cible de choix pour tous les investisseurs éclairés. »

Mérignac devance Angers, Cannes, Poitiers et Orléans. Concernant l’ancienne capitale de Poitou-Charentes, « à 1.959 euros du m2, les prix restent raisonnables » quand bien même la ville affiche une hausse « historique » de 10 % en un an. « Parmi les acquéreurs d’un logement à Poitiers, on compte d’ailleurs de plus en plus de personnes qui jouent la carte du télétravail, et ne se déplacent – en train – à Paris que quelques jours par semaine. »

Selon SeLoger, cinq autres villes sont à « surveiller de près pour acheter un bien immobilier : Rennes, Limoges, La Rochelle, Reims et Rouen.

>> A lire aussi : Prix de l’immobilier: Bordeaux confortée comme ville la plus chère de province