Rude hiver pour les Enfoirés

Pauline Boyer - ©2008 20 minutes

— 

Les Restos du coeur girondins font les comptes. La campagne d'hiver de distribution des repas, entamée début décembre, s'est achevée il y a quelques jours. Cette année, 5 065 familles étaient inscrites dans le département pour recevoir des denrées alimentaires, soit une augmentation de 10 % par rapport à l'année dernière, contre 3 % sur le territoire national. En tout, ce sont donc 13 500 personnes qui ont bénéficié de l'aide des Restos, pendant dix-sept semaines.

Yvan Delos, responsable du suivi des centres en Gironde, explique cela par « le prix des loyers, assez élevé dans le département » (les bénéficiaires sont acceptés selon un barème calculé en fonction du revenu et du loyer payé). « On sent qu'il y a davantage de gens dans le besoin. Il s'agit de personnes avec de très petites retraites, des familles monoparentales ou des salariés à temps partiel », constate Yvan Delos.

La campagne d'hiver terminée, les bénévoles des Restos du coeur entrent désormais dans « l'inter-campagne », où les plus démunis peuvent encore bénéficier de l'aide alimentaire. Une aide que l'association pourra fournir grâce aux bons résultats de la dernière collecte de denrées en mars. « On était pessimistes quant au résultat, avec l'augmentation des prix et la baisse du pouvoir d'achat. Mais les gens ont donné », se réjouit Yvan Delos. Résultat : 105 tonnes de produits seront distribuées jusqu'à la prochaine campagne d'hiver. Et des nouveaux centres de distribution pourraient ouvrir cette année dans le département.