Bordeaux: Une agence propose de découvrir la gare comme vous ne l’avez jamais vue

TOURISME Lancée il y a un an, l’agence Com & Visit organise des visites sur des sites économiques de Bordeaux et enrichit son offre devant le succès rencontré…

Elsa Provenzano

— 

Une dizaine de personnes a participé ce mercredi à la visite de la gare Saint-Jean agrandie et rénovée récemment.
Une dizaine de personnes a participé ce mercredi à la visite de la gare Saint-Jean agrandie et rénovée récemment. — E.Provenzano / 20 Minutes
  • L'agence de tourisme économique Com & Visit a enrichi son offre alors qu'elle fête son premier anniversaire. 
  • En un an, l'agence a fait découvrir des sites de la métropole bordelaise à 2.000 visiteurs. 
  • Beaucoup de réservations ont déjà été faites en ligne pour visiter gratuitement la gare Saint-Jean cet été. 

« Il y a des lieux proches de chez soi qu’on croit connaître mais qu’on ne connaît pas, et vus les changements qu’il y a eu à la gare Saint-Jean, on a besoin de la redécouvrir! » Jacqueline et Alain, de jeunes retraités Béglais, sont venus visiter ce mercredi la gare Saint-Jean avec l'agence Com & Visit.

Lancée il y a un an tout juste, en proposant de visiter Darwin, la fonderie des cyclopes et Le Relais, l'agence a élargi son offre de sites économiques sur la métropole Bordelaise avec la plateforme de tri de la Poste, le quartier des Bassins à flot, le quartier Euratlantique et la gare de Bordeaux Saint-Jean. « Le concept c’est un peu les journées du patrimoine adaptées à l’entreprise et toute l’année », résume Audrey Oranger, cofondatrice de Com & Visit, qui a accueilli 2.000 visiteurs depuis son lancement. 

« J’ai envie de voir comment la gare fonctionne »

Un groupe d’une dizaine de personnes se présente ce mercredi dans le hall 3 flambant neuf de la gare pour écouter Solène Pichot, stagiaire chez Com & Visit, qui va guider les visiteurs à travers les méandres de la gare.

Parmi eux, Jean-Christophe, 30 ans, qui travaille à Bordeaux mais prend quasi quotidiennement le train pour rentrer à Agen où il vit. « J’ai envie de voir comment la gare fonctionne, je suis curieux », lance-t-il. Parmi les visiteurs certains découvrent le hall 3, dont la construction s’est terminée il y a un an environ et qui est du côté de Belcier, à l’opposé de la gare « historique ».

La société Com & Visit organise des visites de sites économiques remarquables en Gironde.
La société Com & Visit organise des visites de sites économiques remarquables en Gironde. - E.Provenzano / 20 Minutes

Après un rapide exposé sur l’histoire du ferroviaire et celle de la gare Saint Jean, construite en 1854-55, la guide Solène Pichot interroge son auditoire « Savez-vous combien de trains partent par jour de la gare ? » Les pronostics fusent mais sous estiment le trafic, qui s’établit à 500 trains par jour. En 2017, 12 millions de voyageurs y ont transité. Les 27 commerces de la gare emploient 200 personnes. « Une gare c’est un peu une ville dans une ville », commente la guide.

Elle emmène ensuite le groupe au 6e étage du hall 3, tout en haut du parking silo. Là-haut les attend une vue sur la verrière rénovée de la gare, les anciens ateliers ferroviaires mais aussi une partie du quartier Euratlantique. Elle a préparé des photos d’archives de la verrière emblématique de la gare et les informe que 25.000 litres de peinture ont été utilisés pour repeindre récemment l’infrastructure de 300 mètres de long et 60 de large. La gare a été entièrement rénovée et agrandie, dans la perspective de la mise en service de la ligne à grande vitesse. 

L’emplacement offre une belle vue sur le quartier Euratlantique sur lequel la guide s’attarde quelques instants, énonçant les fonctions des bâtiments les plus imposants. Plusieurs participants se promettent de revenir pour admirer plus longuement la vue. Il sera ensuite question de la gestion des crises et des retards, et même de l’ouverture à la concurrence.

Vers 10 sites à visiter fin 2018

Les visites de la gare ont été retenues dans le cadre de l'appel à projets XP Saint Jean, visant à améliorer l’accueil des voyageurs. Les visites ont commencé samedi et seront gratuites tout l’été, à raison de deux à trois visites par semaine en juillet et en août. A la rentrée, le tarif sera de 10 euros, comme pour le reste des visites exceptées celles du centre de tri postal (8,50 euros) et du Relais (3 euros).

« Nos visiteurs sont essentiellement des Girondins, exceptés pour Darwin », souligne Audrey Oranger. Classé deuxième site touristique bordelais en 2017, Darwin attire au-delà des frontières girondines.

Com & Visit, qui a intégré la pépinière Le Campement de Darwin, espère proposer 10 sites économiques à la visite d’ici fin 2018 et vise un développement régional.

>> A lire aussi : Bordeaux: un chantier de la gare suspendu pour des taux élevés de plomb

>> A lire aussi : Une gare conçue pour accueillir davantage de voyageurs

>> A lire aussi : Quartiers L’arrivée du TGV Sud-Europe-Altantique en 2015 booste la rénovation des abords de la gare Saint-Jean

Pendant tout l'été, à partir de ce jeudi, Com & Visit propose un nouveau format de visite rapide de Darwin tous les soirs du mardi au samedi, de 18 h 30 à 19 h 30, avec apéro à suivre aux Chantiers de la Garonne.