Bordeaux: Au 1er août, les tickets de tram et de bus coûteront 1,70 euro

TRANSPORTS A partir du 1er août, une hausse de 3 % en moyenne, prévue dans le contrat entre la métropole bordelaise et son délégataire Kéolis, s’appliquera aux tickartes et aux abonnements…

Elsa Provenzano

— 

Tramway, place de la Bourse à Bordeaux
Tramway, place de la Bourse à Bordeaux — M.Bosredon/20Minutes
  • A partir du 1er août, une hausse contractuelle de 3 % en moyenne va s’appliquer sur les titres de transport du réseau TBM.
  • Un nouveau tickarte propose un aller-retour à 3 euros.
  • Des VCub électriques vont progressivement venir renouveler la flotte de vélos en libre-service en 2019.

Au 1er août, et non au 1er juillet comme habituellement en raison d’un conseil de métropole plus tardif (organisé le 6 juillet), les tarifs vont augmenter en moyenne de 3 % sur le réseau de transports​ bordelais. C’est une  hausse prévue dans le contrat liant Bordeaux Métropole à son délégataire Kéolis qui va faire passer le tickarte de 1,60 à 1,70 euro. 

« Nous lançons également un tickarte deux voyages qui sera en vente auprès des distributeurs habituels et du conducteur de bus, au prix de 3 euros », explique Christophe Duprat, vice-président de Bordeaux Métropole chargé des transports. Destiné aux voyageurs peu habitués à circuler sur le réseau et aux touristes, il devrait faciliter leurs déplacements. La tarification solidaire, qui doit permettre en fonction de la situation fiscale de proposer la gratuité ou des réductions, sera déployée un peu plus tard, probablement début 2019.

La moitié des Vcub électriques en 2019

Le déploiement de la nouvelle billétique sans contact, qui a pris près de deux ans de retard, est prévu pour le « courant de l’été ». Toutes les rames sont équipées mais des distributeurs, comme certains bureaux de tabac, ne disposent pas encore des nouveaux terminaux. « On continue à bien parfaire le système, estime Christophe Duprat. Il a mieux valu prendre du temps pour éviter un bug ».

Le principe de Vcub électriques qui viendront progressivement renouveler la flotte de vélos en libre service est déjà acté. « A terme, fin 2019, la moitié du parc en sera équipée », assure le vice-président des transports.

Les hausses annuelles de tarifs, de l’ordre de 3 % en moyenne, vont continuer jusqu’en 2022, année de fin du contrat du délégataire.

>> A lire aussi : Attention aux perturbations dues aux travaux sur le réseau de tramway cet été à Bordeaux

>> A lire aussi : La livraison retardée du pont Simone-Veil, un véritable casse-tête