Bassin d'Arcachon: Levée de l'interdiction de commercialisation pour tous les coquillages

CONSOMMATION Ce lundi, la préfecture de la Gironde annonce que les dernières analyses permettent de lever l'interdiction concernant les moules prélevées sur le banc d'Arguin et ses passes...

E.P.

— 

Illustration de moules.
Illustration de moules. — Adam Aiken / SIPA

Ce lundi, la préfecture de la Gironde annonce que de nouvelles analyses ont été effectuées par le réseau de surveillance de l’Ifremer sur les moules prélevées dans le banc d’Arguin et ses passes. Les résultats révèlent un taux de présence de toxines lipophiles inférieur au seuil de sécurité sanitaire en vigueur. Seules ces coquillages restaient interdits à la consommation.

Un phénomène saisonnier

Ces dernières semaines, plusieurs interdictions s’étaient succédé pour les huîtres, moules et coques du Bassin d’Arcachon. La toxine apparaît de façon saisonnière avec l’augmentation de la température de l’eau au printemps, qui provoque régulièrement des interdictions de ce type. Les dernières mesures d’interdiction sont donc levées, permettant la réouverture totale de la pêche et de la consommation de l’ensemble des coquillages en provenance des zones de production du bassin d’Arcachon et du banc d’Arguin.

>> A lire aussi : Arcachon: Les huîtres du bassin peuvent à nouveau être consommées

>> A lire aussi : Bassin d’Arcachon: Face à l’interdiction de vente de ses huîtres, la profession s’organise