Bordeaux Métropole: Véolia pourrait remplacer Suez sur le contrat assainissement

EAU Alain Juppé va proposer le groupe Véolia comme futur délégataire des services publics de l’assainissement des eaux usées et de gestion des eaux pluviales, en conseil de Métropole le 6 juillet…

E.P. avec AFP

— 

Alain Juppé, président de Bordeaux Métropole, le 27 février 2018 à Bordeaux.
Alain Juppé, président de Bordeaux Métropole, le 27 février 2018 à Bordeaux. — M.Bosredon/20Minutes

Alain Juppé, président de Bordeaux Métropole, va proposer de déléguer au groupe Veolia l’assainissement et la gestion des eaux pluviales de l’agglomération pour la période 2019-2025, en remplacement du groupe Suez.

« Le président de Bordeaux Métropole a annoncé qu’il envisageait de proposer au Conseil de Métropole du 6 juillet prochain la société Veolia comme futur délégataire des services publics de l’assainissement des eaux usées et de gestion des eaux pluviales urbaines de Bordeaux Métropole », indique la métropole dans un communiqué.

Un contrat à 417 millions d’euros

Le futur contrat, d’une valeur de 417 millions d’euros (hors taxes), porte sur la période 2019-2025. Il concerne la gestion de six stations d’épuration, 4.200 km de réseaux eaux usées et eaux pluviales urbaines, pour 275.000 usagers.

Veolia a obtenu récemment un contrat de 397 millions d’euros pour gérer une usine de traitement des eaux usées à Valenton (Val-de-Marne), précédemment exploitée par son concurrent Suez. La décision a été toutefois suspendue par la Cour administrative d’appel de Paris.

>> A lire aussi : Prévention des inondations à Bordeaux: Une cuve de 20 mètres de profondeur créée sous une place

>> A lire aussi : Bordeaux: Modernisée, la station Louis Fargue traite mieux et davantage d'eaux usées

 

Mots-clés :