Gironde: La menace d’attentat dans un collège était une fausse alerte

SECURITE La police nationale a annoncé que le collège avait été inspecté par les services de déminage et que les cours allaient reprendre ce jeudi à 14 h...

E.P.

— 

Un véhicule de police. (Illustration)
Un véhicule de police. (Illustration) — E. Frisullo / 20 Minutes

Ce jeudi matin le collège privé Saint-Genès de Talence a fait l’objet d’un appel malveillant, annonçant un attentat dans la matinée, au sein de l’établissement. Par précaution, la direction a fait évacuer 630 personnes, collégiens et personnels, conformément aux recommandations du ministère de l’Intérieur en cas de menace d’attentat.

La ligne B du tramway a été temporairement interrompue, et un périmètre de sécurité a été établi. L’établissement a été intégralement fouillé par une équipe cynophile accompagnée d’une équipe de déminage.

En début d’après midi, la police a annoncé que les services de déminage avaient inspecté les lieux, écartant tout danger. Il s’agissait d’une fausse alerte. La reprise des cours dans l’établissement est prévue pour 14 h.

Dans un communiqué, le préfet précise qu’il « condamne avec la plus grande fermeté ce type d’appel malveillant et salue l’efficacité du directeur de l’établissement et de son personnel dans la mise en œuvre du plan de mise en sécurité, ainsi que celle des services de Police nationale et municipale et de la sécurité civile. »