Bordeaux: Une nouvelle clinique de 167 lits ouvre sur la rive droite début 2019

SANTE La clinique du Tondu, installée rive gauche, se déplace à Floirac, rive droite, à partir de début 2019, passant de 158 à 167 lits. Et elle pourrait s'agrandir à l'avenir, en fonction des besoins, sur un espace aménagé en régie par Bordeaux Métropole...

Elsa Provenzano

— 

L'investissement total s'élève à 45 millions d'euros HT pour le projet global.
L'investissement total s'élève à 45 millions d'euros HT pour le projet global. — E.Provenzano / 20 Minutes
  • La polyclinique du Tondu déménage près de la salle de spectacles Arena à Floirac à la fin de l'année, dans des locaux neufs en construction.
  • L'infrastructure baptisée Nouvelle clinique Bordeaux Tondu proposera 167 lits, contre 158 sur la rive gauche et un pôle de consultation associant une soixantaine de praticiens spécialisés. 
  • La direction de la clinique veut favoriser la prise en charge en ambulatoire (sans que le patient passe une nuit sur place) et les hospitalisations courtes, inférieures à trois jours. 

« Cette nouvelle clinique va répondre aux usages modernes de la médecine, vante Bruno Alfandari président des cliniques Tivoli-Ducos, Bordeaux Tondu et Saint Anne dugroupe Saint Gatien. On vise 80 % de prise en charge en ambulatoire et des durées d’hospitalisation inférieures à trois jours. On a donc réfléchi à une absorption des flux de patients grâce à des parcours simplifiés ». Juste derrière l’Arena de Floirac, les bâtiments de la Nouvelle Clinique Bordeaux Tondu ont commencé à sortir de terre depuis le printemps 2017 et ils seront fin prêts à accueillir du public début 2019. L'établissement sera à proximité immédiate du futur pont Simone Veil, dont la mise en service est prévue pour l'été 2020. 

La clinique accueillera 167 lits au total.
La clinique accueillera 167 lits au total. - E.Provenzano / 20 Minutes

Réunie en société civile immobilière (SCI), une soixantaine de praticiens va s’installer au sein d’un pôle de consultation de 4.000 m2 qui comprend aussi une plateforme d’imagerie médicale. Environ 25 cabinets seront installés dans ce bâtiment de cinq étages qui pourrait faire l’objet d’extensions à l’avenir. On y retrouvera toutes les spécialités (orthophonie, ophtalmologie, cardiologie, pneumologie, gastro-entérologie etc.) « L’unité de lieu va faciliter la vie des patients, détaille Jacques Martel, directeur médical de la polyclinique Bordeaux Tondu. Et le parking de l’Arena (en plus de celui d’une centaine de places qui sera construit sur le site de la clinique), leur permettra aussi de stationner plus facilement qu’au Tondu ». L’effectif des praticiens évolue de 15 à 20 % sur ce nouveau site, par rapport à celui de la clinique rive gauche.

Un potentiel de 150 interventions chirurgicales par jour

Côté clinique, « il y aura un service d’accueil de soins non programmés, qui pourrait être adapté pour devenir un service d’urgences », déclare Bruno Alfandari, précisant qu’un feu vert est attendu sur ce dossier de la part de l’agence régionale de santé (ARS). La clinique sera la troisième à s’implanter sur la rive droite quand la rive gauche en compte 12 et trois hôpitaux. « On va proposer une offre de proximité qui va dans le sens d’un rééquilibrage de la rive droite, assure le président. On est soutenus par les autorités sanitaires ».

La Nouvelle clinique Bordeaux Tondu ( NCBT) ouvrira ses portes début 2019.
La Nouvelle clinique Bordeaux Tondu ( NCBT) ouvrira ses portes début 2019. - E.Provenzano / 20 Minutes

L’établissement aura un potentiel de 150 interventions chirurgicales par jour et proposera 37 places de chirurgie ambulatoire (box, chambre double, salon collectif, selon les pathologies). « Ce n’est pas qu’on veut mettre les patients dehors mais c’est ce qu’ils veulent, c’est-à-dire rentrer le plus vite possible chez eux », pointe Bruno Alfandari. « Pour une chirurgie de l’oreille, par exemple, avant les patients étaient hospitalisés deux à trois jours et maintenant ils sortent dans la journée, renchérit Jacques Martel. Il y a eu un changement de paradigme dans la prise en charge ». Au rez-de-chaussée on trouvera les espaces d’accueil et d’admission, au premier étage la chirurgie ambulatoire et les lieux d’attente correspondant, enfin sur les niveaux 2 à 5, on trouvera une trentaine de lits par étage ainsi que des locaux techniques et des bureaux pour le personnel soignant.

« Avec cette architecture en forme de T, les chambres ne sont jamais à plus de 30 mètres du poste de soins », précise l’architecte Romain Gutton du cabinet Blezat. Il assure qu’une fois que les parcs de la clinique et celui de l’Arena seront plantés, les patients auront une vue dégagée sur de la verdure.

>> A lire aussi : Bordeaux: La société Immersion au cœur d’un projet de prothèse de genou connectée

L’investissement pour ce projet d’envergure s’élève à 45 millions d’euros. Du foncier est encore disponible sur le site de cette ZAC, aménagée en régie par Bordeaux Métropole, pour de futures extensions. 

>> A lire aussi : Bordeaux: Une nouvelle maternité sacrée «amie des bébés», qu'est-ce que ça change?