Une commune de Gironde rebaptisée «OGM Ville»

R.M. (avec agence)

— 

Des militants Greenpeace rebaptisent Gujan-Mestras (Gironde) «OGM Ville»
Des militants Greenpeace rebaptisent Gujan-Mestras (Gironde) «OGM Ville» — DR

Greenpeace a rebaptisé symboliquement Gujan-Mestras (en Gironde) en plaçant samedi des panneaux «OGM Ville» et «village contaminé» aux entrées et sortie de la commune. Leur objectif: faire pression sur la mairie.

La députée-maire (UMP), Marie-Hélène des Esgaulx, avait en effet voté en première lecture en faveur du projet de loi sur les OGM, comme deux autres députés UMP du département. Contactée par 20minutes.fr, celle-ci a déclaré que l'action de Greenpeace est «une caricature totale: Il n'y a aucun champ d'OGM sur ma commune, mais ils ont osé l'appeler village contaminé.»

Les Girondins attachés aux AOC


«Cette action avait pour but d'alerter les citoyens de Gironde et de Gujan-Mestras sur les positions adoptées par les députés girondins lors du vote du projet de loi OGM», a déclaré Patrick Maupin, porte-parole de l'association à Bordeaux.

Selon Greenpeace, le texte autorise la dissémination des organismes génétiquement modifiés et condamne les autres cultures en refusant de définir le «sans-OGM». Or, dans une région gastronomique comme la Gironde, la population est très attachée aux labels et appellations AOC, rappelle l'association. Greenpeace s'appuie également sur un sondage commandé à l'institut CSA en janvier 2008, selon lequel 72% des Français seraient attachés à une alimentation sans OGM.

>> Retrouvez notre dossier OGM