Coup de froid sur le vignoble, la filière veut glaner des indemnités

M. G. (avec AFP) - ©2008 20 minutes

— 

Une expertise aura lieu en juin pour évaluer les dégâts. C'est ce qu'a annoncé la préfecture vendredi, en réponse aux inquiétudes des viticulteurs bordelais. Les gelées de la nuit du 6 au 7 avril ont en effet touché l'ensemble du vignoble, parfois même jusqu'à 100 % des bourgeons selon les parcelles. Mais il est encore trop tôt pour évaluer précisément les conséquences de ce coup de gel sur la production, selon la chambre d'agriculture de la Gironde.

Quelques jours après l'incident climatique, la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) avait déclaré « en première estimation » que « 40 à 50 % du vignoble bordelais » avait été touché. La FDSEA s'était par ailleurs rapprochée de la direction départementale de l'agriculture, afin que soient mises en place des missions d'enquête sur le terrain. La filière espère bénéficier d'indemnités pour calamités agricoles.