Gauche et droite unis pour Feltesse

Sophie d'Ambra - ©2008 20 minutes

— 

Les élections à la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB), vendredi, n'ont réservé aucune surprise. Le maire PS de Blanquefort, Vincent Feltesse, seul candidat, a été réélu à la présidence avec 111 voix sur 120.

Une semaine après sa signature, l'accord de coopération signé entre la gauche - qui dispose de 61 sièges sur 120 - et la droite a pleinement fonctionné. « C'est un accord que nous essaierons d'appliquer de bonne foi malgré les difficultés, notamment la contrainte budgétaire qui sera sévère », a souligné le maire UMP de Bordeaux, Alain Juppé, avant d'appeler son groupe à voter Vincent Feltesse. Des difficultés que n'a pas niées ce dernier. Au cours de son mandat, il sait qu'il devra relever « des enjeux » : « des tensions financières, des risques sociaux et industriels », notamment celui de l'usine Ford, menacée de fermeture.

Seule note discordante, l'intervention de l'élu Vert bordelais Pierre Hurmic, qui a regretté que l'accord de coopération, signé à l'issue de trois semaines de négociations, « sublime le rôle des maires » et entraîne une « dépolitisation des enjeux ». Le mode de scrutin à la CUB devrait d'ailleurs être au coeur de la nouvelle mandature de Vincent Feltesse. Le président PS s'est en effet déclaré « favorable, à titre personnel, au suffrage universel au niveau de l'agglomération ». Il a affirmé qu'il souhaitait faire avancer la question lorsqu'il présidera, courant 2009, l'association des communautés urbaines de France.