VIDEO. Bordeaux: L'I.Boat largue les amarres pour suivre de nouvelles aventures

CULTURE Figure de la scène musicale à Bordeaux, et notamment électro, l’I.Boat entame sa mue ces prochaines semaines avec un déménagement du ferry et le lancement d’un nouveau festival aux Bassins à Flot…

Mickaël Bosredon

— 

Benoit Guérinault, directeur artistique, (à gauche) et François Bidou, directeur de l'IBoat à Bordeaux.
Benoit Guérinault, directeur artistique, (à gauche) et François Bidou, directeur de l'IBoat à Bordeaux. — M.Bosredon/20Minutes
  • Depuis six ans, l’I.Boat propose plus de 600 événements annuels sur son ferry.
  • Dans quelques jours le bateau prendra un nouvel emplacement aux Bassins à Flot, pour se rapprocher de la dalle du Pertuis sur laquelle de nouveaux projets seront menés.
  • Début juin l’I.Boat proposera un nouveau festival, Ahoy !, qui va investir différents lieux des Bassins.

On a parfois l’impression que cela fait des siècles que l'I.Boat est amarré aux Bassins à Flot à Bordeaux. « Mais non, cela ne fait que six ans », rigole son directeur François Bidou. « Cette impression est sans doute due au succès fulgurant que nous avons connu : là où il faut entre trois et cinq ans à une salle de concert qui se monte pour trouver son équilibre, nous cela s’est fait en quelques mois. Et puis, il y a notre programmation aussi, très dense puisque nous proposons entre 600 et 700 événements par an, entre les concerts, les soirées club et les apéros. »

L'I.Boat à Bordeaux.
L'I.Boat à Bordeaux. - M.Bosredon/20Minutes

Désormais bien implanté dans le paysage culturel bordelais, et notamment au sein de la scène électro, l’I.Boat veut aujourd’hui franchir une étape. Mettre son « savoir faire dans l’organisation d’événements » au service de la « création de lien social » dans un quartier « qui se développe de manière fulgurante. » « Lorsqu’on est arrivé aux Bassins à Flot, c’était une friche, se souvient François Bidou. Demain il y aura 10.000 résidents ici ! »

Prolonger le ferry sur la dalle du Pertuis

Le grand projet de l’I.Boat c’est d’abord le déménagement du ferry. Oh, pas bien loin : à peine 200 m plus haut sur le même quai. « Il se raconte qu’on bouge sous la pression de la direction de l'hôtel Radisson Blu en cours de construction aux Bassins à Flot, sourit François Bidou. Mais pas du tout. Notre objectif est de nous rapprocher de la dalle du Pertuis pour en faire un prolongement du bateau sur les quais. »

« Cela fait six ans que nous sommes un lieu de diffusion de musique, poursuit Benoît Guérinault, directeur artistique de l’I.Boat, or il y a chez nous cette envie depuis longtemps de produire et d’accompagner les artistes. Le bateau est contraignant pour cela, et puisqu’il ne peut pas s’agrandir nous avons pensé à cette extension à quai via des lieux de résidence et de création. »

Ahoy ! Un nouveau festival qui se veut la grande fête de quartier des Bassins

Le déménagement est prévu dans le courant du mois de mai. Il sera effectif pour le nouvel événement organisé par l’I.Boat, le festival Ahoy ! (1er, 2 et 3 juin). « Ce n’est pas un festival classique, prévient Benoît Guérinault, car l’idée est de proposer une programmation dans la continuité de la ligne artistique de l’I.Boat. On retrouvera donc des artistes qui se sont déjà produits sur le bateau (comme Kerri Chandler, une référence de la musique house, ou Rone, une figure de l’électro) et une programmation variée avec du rock, du hip-hop, de l’acoustique… »

La deuxième particularité de Ahoy ! est qu’il sera disséminé un peu partout aux Bassins à Flot : sur l’I.Boat évidemment, mais aussi sur la dalle du Pertuis au pied de la grue Wellman, à l’extérieur et à l’intérieur de la base sous-marine. « A cette occasion nous allons inaugurer en mode concert une salle de la base réservée jusqu’alors aux expositions. Elle a une belle capacité de 1.000 places. Les tests acoustiques seront réalisés dans les prochains jours », se réjouit Benoît Guérinault.

Un bus anglais sillonnera la métropole cet été

Les deux responsables de l’I.Boat veulent voir ce festival comme « une fête de quartier » qui « fédère un maximum d’opérateurs des Bassins à Flot. » Cherchant à attirer un large public, ils proposeront même un système de « participation (financière) libre » pour les concerts de jour organisés dalle du Pertuis et au pied de la base sous-marine. L’occasion peut-être d’éteindre des polémiques qui remontent régulièrement à la surface quant aux nuisances sonores. « On est un peu catalogué établissement de nuit, et on occulte tout ce qui se passe en journée chez nous » répond François Bidou.

L’appétit grandissant de l’I.Boat ne s’arrête pas là. Désireux de rayonner à l’échelle métropolitaine, il vient d’acquérir un bus anglais à étage - en provenance de Liverpool - qui sillonnera, dans le cadre de la manifestation Eté métropolitain, plusieurs communes (Talence, Villenave d’Ornon, Eysines et Gradignan) pour des demi-journées d’animation autour des cultures urbaines et électroniques.

Le bus anglais de l'I.Boat vient de Liverpool.
Le bus anglais de l'I.Boat vient de Liverpool. - I.Boat

Six ans, c’est l’âge de maturité pour l’I.Boat, qui ne veut plus se contenter d’être une seule salle de concerts, mais devenir un véritable acteur de la scène culturelle bordelaise.