Bordeaux: Le promoteur Norbert Fradin précise ses projets d’aquarium géant et de musée de la mer

URBANISME Le promoteur Norbert Fradin, hyperactif sur la métropole bordelaise, a donné vendredi des détails sur son projet d’Aquarium et sur une annexe du Musée de la mer, prévue dans la citadelle de Blaye…

Elsa Provenzano

— 

L'Ocean Odyssey, musée du National Geographic sans animaux inspire Norbert Fradin pour son projet d'aquarium bordelais.
L'Ocean Odyssey, musée du National Geographic sans animaux inspire Norbert Fradin pour son projet d'aquarium bordelais. — Diane Bondareff/AP/SIPA
  • Le Musée de la mer et de la marine, dont une partie ouvre le 15 juin, aura le manuscrit original de « 20.000 lieues sous les mers » de Jules Verne parmi les pièces de sa collection.
  • Le musée de la mer aura une annexe dans la citadelle de Blaye qui sera dédiée spécifiquement à l’estuaire.
  • L’aquarium géant prévu sur la rive droite bordelaise sera bien à dominante numérique et pourrait proposer par exemple aux visiteurs des immersions dans les fonds marins.

La salle était comble ce vendredi matin pour le « Petit Déjeuner » organisé par la Tribune et le Crédit Agricole Aquitaine, autour de l’invité Norbert Fradin, promoteur immobilier bordelais très connu et hyperactif sur la Métropole Bordelaise. Aux Bassins à flot, un îlot porte son nom et comprend 400 logements, des commerces et une école de design. « Les travaux de deux immeubles tours, enfin des tours comme on en fait à Bordeaux donc hautes de 35 mètres, commenceront fin 2019 », a précisé Norbert Fradin.

Le promoteur bordelais Norbert Fradin, lors de la pose de la première pierre du musée de la mer et de la marine
Le promoteur bordelais Norbert Fradin, lors de la pose de la première pierre du musée de la mer et de la marine - M.BOSREDON/20MINUTES

Sur ce secteur des Bassins à flot, le projet d’un musée de la marine et de la mer lui tient particulièrement à cœur. Il a posé la première pierre de l’édifice en avril 2016, en présence du maire de Bordeaux Alain Juppé et une première exposition temporaire ouvrira ses portes le 15 juin. Il faudra patienter jusqu’à la fin de l’année pour découvrir le parcours permanent.

Le manuscrit original de « 20.000 lieues sous les mers » dans le musée

L’édifice dessiné par l’architecte Olivier Brochet s’étend sur 13.000 m2 dont 6.500 m2 de salles d’exposition et 3.000 m2 de jardins suspendus. Il a souhaité un lieu ouvert et moderne autour d’une approche chronologique de la navigation, faisant la part belle aux grandes explorations et traversées. Il révèle que le manuscrit original de « 20.000 lieues sous les mers », écrit par Jules Verne ferait partie des pièces du musée, grâce à un partenariat avec la bibliothèque nationale de France (BNF).

L’homme d’affaires précise que le musée aura une sorte d’annexe dans la citadelle de Blaye. La commune, en recherche de financement pour l’entretien de la gigantesque construction de Vauban, est d’accord pour délivrer une autorisation d’occupation temporaire d’une partie du site au promoteur. Celui-ci compte y installer un espace d’exposition autour de l’estuaire, sur laquelle la citadelle offre une vue imprenable, en travaillant en lien avec les associations locales. L’ouverture de cette antenne du musée est envisagée pour fin 2019.

Un aquarium à dominante numérique

En octobre 2017, on apprenait qu’un aquarium géant verrait le jour sur la rive droite bordelaise. En réaction à une pétition lancée à ce moment-là au nom de la souffrance animale, Norbert Fradin s’était expliqué sur ce projet, le décrivant à dominante numérique. « Le matériel a beaucoup évolué et on peut mettre le public en immersion au milieu des poissons », expose-t-il. En prenant comme exemple l’aquarium Ocean Odyssey du National Geographic, installé à New-York, et qui propose des immersions sous la mer aux visiteurs grâce à des technologies numériques, il parle d’un « aquarium d’images » sur la rive droite, à Bordeaux.

>> A lire aussi : Norbert Fradin: «Le grand aquarium de Bordeaux sera très différent de celui de La Rochelle»

Dans cet aquarium du XXIe siècle, il y aura aussi des (vrais) poissons appartenant à des espèces protégées destinées à la reproduction et qui seront ensuite relâchés dans leur milieu naturel. Un concours d’architecture devrait être lancé pour ce projet, qui pourrait se concrétiser d’ici 2021.

Interrogé sur les coûts de construction et de fonctionnement de l’aquarium, l’homme d’affaires s'est montré nettement moins bavard. « C’est secondaire », a-t-il commenté.