Les salariés de Ford Blanquefort rêvent d'un nouveau mai 1968

M. G. - ©2008 20 minutes

— 

Mobiliser l'opinion, dernier recours des salariés de Ford. Plusieurs représentants syndicaux, salariés et membres du comité de sauvegarde de Ford Blanquefort ont organisé hier une conférence de presse afin de lancer un appel à la population girondine. « C'est l'avenir industriel de l'agglomération et du département qui est en jeu et pas seulement celui des salariés de Ford », a souligné Francis Wilsius, secrétaire du comité d'entreprise. L'implication des citoyens au sein du comité de sauvegarde est ainsi vivement souhaitée.

La responsabilité des dirigeants de Ford, qui n'ont toujours fait aucune proposition concrète pour maintenir l'activité du site, n'est pas écartée pour autant : « Tout ne doit pas venir des salariés ou des collectivités. Il faut qu'eux aussi se bougent, car on a déjà perdu beaucoup de temps », a martelé le maire PS de Blanquefort et président de la CUB, Vincent Feltesse, également présent hier.