Billettique, tarif, vcub électrique… : Tout ce qui va changer sur le réseau bordelais en 2018

TRANSPORTS La Métropole et son délégataire Kéolis ont tiré le bilan de la fréquentation 2017, avec une hausse de 8,5 %. Des nouveautés sont prévues sur le réseau pour répondre à ce succès…

Elsa Provenzano

— 

L'augmentation de la fréquentation du réseau, portée par le tram, a été de 8,5 % sur 2017. - Photo : Sebastien Ortola
L'augmentation de la fréquentation du réseau, portée par le tram, a été de 8,5 % sur 2017. - Photo : Sebastien Ortola — S. ORTOLA / 20 MINUTES
  • Des travaux de renouvellement des boîtiers d’alimentation par le sol auront lieu cet été et occasionneront des perturbations.
  • Un nouveau modèle de Vcub sera lancé à la fin de l’été ou à la rentrée et un vcub électrique est en préparation pour 2018/2019.
  • Une hausse contractuelle du tarif de 3 % entrera en vigueur au 1er juillet.
  • La nouvelle billettique devrait être (enfin) prête d’ici la fin de l’année.

L’augmentation de la fréquentation sur les transports en commun bordelais se poursuit : 152 millions de voyageurs ont été transportés sur l’ensemble du réseau en 2017, soit une progression de 8,5 % en un an.

C’est principalement le tramway qui porte cette hausse. « La fréquentation y est en hausse de 12,1 % et on s’approche des 100 millions de voyageurs », précise Christophe Duprat, vice-président de Bordeaux Métropole en charge des transports et du stationnement.

>> A lire aussi : Bordeaux: Face aux dysfonctionnements du tram, Keolis va rénover le système d'alimentation par le sol

Le trafic des bus avait stagné en 2016 mais repart à la hausse en 2017, avec une croissance de 2,4 %, et le service Batcub s’emballe, avec une progression de 13,2 %. Seuls les emprunts de Vcub augmentent très peu (0,8 %). La faute au mauvais temps, selon la Métropole. Des nouveautés sont prévues à partir de cette année pour faire face à une augmentation de fréquentation dans un contexte d’extension du réseau.

De nouvelles rames de tram

« Chaque matin, on a 90 rames sur nos 100 qui circulent, car la fréquentation est plus concentrée le matin que le soir », a rappelé Christophe Duprat. Mais voilà, malgré ces efforts certaines se retrouvent bondées en heures de pointe. Quatre nouvelles rames Alstom Citadis vont venir étoffer la flotte existante entre mai et août, notamment en vue du lancement de la ligne D. Dans les prochaines années, 25 nouvelles rames vont être intégrées au réseau, sachant qu’une rame coûte 3 millions d’euros.

Les nouveaux boîtiers installés dans les trams et bus ne sont toujours pas entrés en service après de multiples problèmes techniques. Le modèle vendu au départ par Thalès n’était pas au point et depuis d’autres exigences (paiement par mobile, ajout d’une nouvelle tarification solidaire) sont venues rendre plus complexe le système. Tout devrait fonctionner d'ici la fin de l'année. 

>> A lire aussi : Bordeaux: Ouch! La TBM augmente ses amendes pour lutter contre la fraude

« Mais on a réussi à faire baisser la fraude avec une billettique à bout de souffle », pointe Christophe Duprat. Le taux de fraude, mesuré grâce à une enquête auprès des usagers, s’élève à 10,7 % contre 11,5 % en 2016 et plus de 15 % en 2009.

Des travaux sur l’alimentation par le sol

Après des coupures qui ont touché les lignes B et C, des travaux de renouvellement progressif des 1.200 boitiers d'alimentation par le sol vont démarrer au mois de juin. le délégataire va aussi mener « une maintenance préventive » pour éviter les pannes assure la Métropole.

Bientôt des Vcub électriques

Pour convaincre les habitants qui habitent en périphérie de l’agglo de faire le choix du vélo, la métropole envisage de développer un Vcub électrique (utilisable en vélo classique également) qui serait mis en service en 2018/2019. « Cela va dans le sens de l’histoire », commente Christophe Duprat. Et dès cet été, voire à la rentrée, un nouveau modèle de Vcub avec un design plus moderne sera proposé.

>> A lire aussi : Bordeaux: L'annonce du tramway à Saint-Médard-en-Jalles recueille l'aval des élus de tous bords

Au 1er juillet 2018, comme le prévoit le contrat entre la Métropole et le délégataire Kéolis, les tarifs augmenteront de 3 %. On ne sait pas encore comment ils seront modulés selon les abonnements. Un tarif solidaire, basé sur le quotient familial, va également être mis en place.