Colère des habitants contre le stationnement payant à Bordeaux: Juppé assouplit sa politique

POLEMIQUE Alain Juppé a présenté ce mercredi des mesures pour baisser à certaines conditions les tarifs de stationnement et reporte l'extension du stationnement payant dans les quartiers extra-boulevards de Caudéran et Saint-Augustin...

Elsa Provenzano

— 

A Bordeaux, l'extension du stationnement payant à l'ensemble des quartiers a du mal à passer.
A Bordeaux, l'extension du stationnement payant à l'ensemble des quartiers a du mal à passer. — M.Bosredon/20Minutes
  • Ce mercredi le maire de Bordeaux annonce une nouvelle grille tarifaire à la baisse pour la 3e et 4e heure dans les différentes zones de la ville. 
  • Le montant du forfait de post stationnement (qui remplace l'amende) est abaissé en cas de paiement dans les 24 heures, à partir du mois de mai. 
  • Un deuxième macaron va être expérimenté le samedi pour un tarif de 10 euros mensuels, afin que le deuxième véhicule du foyer puisse stationner, sur l'ensemble de Bordeaux hors zone rouge (l'hyper-centre). 
  • Des abonnements spécifiques sont proposés aux professionnels de santé et une technique de macaron glissant pour l'accueil de visiteurs (familles, amis) dans une limite de dix jours par an.
  • L'extension du stationnement payant à Caudéran et Saint-Augustin est reporté à septembre. 

Pétitions, manifestations dans les quartiers de la Bastide, Caudéran, et une petite altercation lors de la venue d'Alain Juppé à Saint Augustin : le sujet du stationnement payant n’en finit pas d’échauffer les esprits à Bordeaux. Sans renier sa politique du stationnement résident payant, déjà en vigueur dans six quartiers et qui aurait permis l’élimination de voitures ventouses, le maire de Bordeaux a présenté ce mercredi des assouplissements pour les deux quartiers extra-boulevards (Caudéran et Saint-Augustin) qui bénéficieront même d’un report de la mise en place de la mesure à septembre prochain. Lundi soir, il a réuni en tables rondes les commissions permanentes des conseils de quartier pour recueillir leurs doléances sur ce sujet sensible. 

>> A lire aussi : Stationnement à Bordeaux: Face à la gronde, Alain Juppé va annoncer des assouplissements

Cette extension du stationnement payant a été mis en place au même moment que le nouveau régime légal de forfait post-stationnement (qui remplace l’amende). « Une coïncidence fâcheuse » pour Alain Juppé, qui reconnaît que l’augmentation du tarif à partir de la troisième heure, portant le coût à 35 euros, peut paraître élevé.

Baisse des tarifs des 3 et et 4e heures sur l’ensemble de la ville

Dans la zone rouge (hyper centre) : les tarifs des troisième et quatrième heures de stationnement pourraient être abaissés à cinq euros. Au total pour quatre heures de stationnement, le tarif serait de 15 euros contre 35 euros pour trois heures aujourd’hui. Dans la zone verte : les troisième et quatrième heures seraient réévaluées à cinq euros, soit 13,6 euros pour 4 heures. Et enfin dans le secteur extra-boulevards, après la deuxième heure, le tarif serait de 4, 5 euros soit 13 euros pour quatre heures. Si le prochain conseil municipal approuve cette nouvelle grille, elle sera mise en place en mai.

>> A lire aussi : VIDEO. Bordeaux: Les vœux d’Alain Juppé au quartier Saint-Augustin dégénèrent

Réduction du forfait en cas de paiement dans les 24 heures

Si l’automobiliste s’acquitte de son forfait de post stationnement dans les 24 heures il paiera 30 euros au lieu de 35 en zone rouge, 25 au lieu de 30 dans les zones verte et extra-boulevards. De même, si elle est approuvée cette mesure pourrait s’appliquer dès le mois de mai.

Un deuxième macaron testé

S’il y était opposé, Alain juppé a fait valoir qu’avec « le fort taux de rotation permis par la généralisation du stationnement payant », il était possible d’expérimenter un deuxième macaron par foyer le samedi, au tarif de dix euros mensuels. Il concernerait toute la ville, hors zone rouge. La mesure sera testée à partir de septembre prochain et il a du même coup annoncé le report de l’extension du stationnement payant à Caudéran et Saint Augustin à cette date. Il est ressorti de la concertation des commissions que cette deuxième voiture, absente du quartier lors de la semaine, était difficile à garer dans le quartier le samedi.

Des tarifs préférentiels

Les professionels de santé bénéficient d’un abonnement fixé à 30 euros à condition qu’ils soient résidents Bordelais. Il sera étendu, en accord avec les ordres médicaux concernés, en fonction des secteurs géographiques de visites de ces professionnels. Autre nouveauté, le visiteurs (familles, amis) pourront inscrire leurs numéros d’immatriculation sur le même macaron que le résident qui les reçoit, dans une limite de dix jours par an.

>> A lire aussi : Bordeaux: Les élus socialistes vont demander à Juppé un «moratoire» sur la politique de stationnement

Alain Juppé a terminé sa présentation en soulignant une accélération du plan vélo, avec 2.000 places supplémentaires installées en 2018, et la mise en place en septembre d’un bonus écologique en faveur du covoiturage.

Il a annoncé que 1.640 places en parking relais seront créées en 2018 sur la Métropole et le parking pelouse de Doué (250 places) est relancé à côté Saint Augustin. Beaucoup d'ajustements donc sur un sujet qui a mobilisé la population bordelaise dans différents quartiers ces derniers mois.