Bordeaux: Des dizaines d'arbres font les frais des projets d'urbanisme

ENVIRONNEMENT Après les marronniers de la place Gambetta, c'est une soixantaine de chênes au Bouscat qui vont faire les frais d'un projet d'urbanisme, en l'occurence les travaux d'aménagement de la ligne D du tramway...

Mickaël Bosredon

— 

La place Gambetta, à Bordeaux
La place Gambetta, à Bordeaux — M.BOSREDON/20MINUTES

Sale temps pour les arbres. La métropole de Bordeaux indique que « la progression du chantier de la ligne D du Tramway au Bouscat impose de couper 63 chênes, dans le secteur du Sulky au Bouscat » à compter de ce lundi.

>> A lire aussi : Prévention des inondations à Bordeaux: Une cuve de 20 mètres de profondeur créée sous une place

Cette opération « permettra de libérer les emprises nécessaires à l’aménagement de la plateforme du tramway et d’un parking relais, mitoyen de la future station "Hippodrome". » Les travaux se poursuivront jusqu’à la fin de la semaine.

« A noter que plus d’une trentaine d’arbres seront conservés, pour constituer un espace vert dans le périmètre du parc relais. Par ailleurs, l’environnement végétal de ce secteur sera entièrement reconstitué, puisque près de 90 arbres seront localement replantés pour compenser ces coupes. Enfin, sept troncs d’arbres - parmi les 63 supprimés - seront maintenus sur le site afin de permettre la préservation d’insectes protégés (le grand Capricorne en l’occurrence), cette  intervention étant supervisée par un écologue », poursuit la métropole.

Marronniers, poiriers et platanes...

Ce n'est pas le premier projet urbain qui impose l'abattage d'arbres. En début d'année, un collectif s'était créé à Bordeaux pour dénoncer les travaux de la place Gambetta, qui vont imposer de couper une dizaine de marronniers, des arbres vieux de plus de 70 ans. Rue Ravez, sept poiriers « fragilisés » ont connu le même sort il y a quelques semaines. En échange, la Métropole prévoit la plantation des arbres au cours de l’hiver 2019.

>> A lire aussi : Bordeaux : Le conseil d’Etat annule le permis de construire d’une tour de 61 mètres de haut

Fin 2017, une vingtaine de platanes avaient été coupés, le long du boulevard Jean-Jacques-Bosc, côté Bègles, près du quai du Président-Wilson, pour les travaux du pont Simone Veil.