Le quartier de Bordeaux Maritime retenu pour expérimenter la police de sécurité du quotidien

DELINQUANCE Entre 15 et 30 policiers supplémentaires seront exclusivement dédiés à ce quartier...

Mickaël Bosredon

— 

Une voiture de police. (Illustration)
Une voiture de police. (Illustration) — V. WARTNER / 20 MINUTES

Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, a présenté ce jeudi les projets retenus pour expérimenter la Police de Sécurité du Quotidien. La Gironde fait partie des départements qui seront accompagnés, et Bordeaux a été retenue pour cette expérimentation parmi les 30 quartiers de « reconquête républicaine. »

>> A lire aussi : Marseille: «Sans grosse opération de "nettoyage" avant d’installer une police de proximité, bon courage»

Bordeaux Maritime débutera en effet l’expérimentation dès le mois de septembre, précise la préfecture de la Gironde. « Cela se traduira par un renfort de 15 à 30 effectifs supplémentaires et dédiés dans ce quartier. Ils auront notamment pour missions de lutter contre les vols avec violence, les agressions et les rixes sur la voie publique, des incendies et dégradations de biens publics et privés et les incivilités en renforçant non seulement la présence de la police sur la voie publique mais également le lien avec la population. »

Plus vaste quartier de Bordeaux, Bordeaux Maritime compte 29.000 habitants et regroupe les sous-ensembles urbains des Aubiers, Bacalan, Port de la Lune, Labarde, Chantecrit et Ginko.

En Gironde, l’accent sera mis notamment sur la sécurité dans les transports

Le groupement de gendarmerie de la Gironde a également été sélectionné « compte tenu de la croissance démographique et de l’urbanisation importantes de ce territoire. » Il bénéficiera de renforts sur le terrain. « En Gironde, l’accent sera mis, par exemple, sur le renforcement de la prévention sur la compagnie d’Arcachon, la sécurité dans les transports, ainsi que l’accueil élargi et intensifié à la brigade de Libourne. »

Dans les compagnies de Bouliac, Mérignac et Libourne, des « groupes de contact » seront déployés d’ici 2019 et dédiés au renforcement du lien avec la population.