VIDEO. Bordeaux: Les vœux d’Alain Juppé au quartier Saint-Augustin dégénèrent

FRONDE Le maire de Bordeaux et son adjoint Jean-Louis David ont été reçus par un comité d’accueil particulièrement remonté contre la politique du stationnement payant…

Mickaël Bosredon
— 
Des manifestants opposés à l'extension du stationnement payant se sont fait entendre lors des voeux d'Alain Juppé au quartier Saint-Augustin.
Des manifestants opposés à l'extension du stationnement payant se sont fait entendre lors des voeux d'Alain Juppé au quartier Saint-Augustin. — ABDRSPR

Alain Juppé et ses adjoints ont connu des cérémonies de vœux plus calmes. Et ils ne s’attendaient peut-être pas à ce que celle au quartier Saint-Augustin, réputé très tranquille, soit si houleuse. Samedi matin, les élus bordelais ont été accueillis par quelque 300 manifestants, remontés comme jamais contre la politique d’extension du stationnement payant à Bordeaux.

Cette politique touche en effet désormais même les quartiers situés à l’extérieur des boulevards. Or, plusieurs habitants, réunis en association, auraient souhaité une concertation qu’ils n’ont jamais vu venir.

Banderoles, sifflets, cris de colère

Résultat : samedi matin ils ont sorti banderoles et sifflets, et crié leur colère au maire de Bordeaux et les élus qui l’accompagnaient, notamment l’adjoint de quartier Jean-Louis David. « Tu seras pas réélu ! » a-t-on notamment entendu.

Les discussions avec l'adjoint de quartier Jean-Louis David ont parfois été houleuses.
Les discussions avec l'adjoint de quartier Jean-Louis David ont parfois été houleuses. - ABDRSPR

 

Les manifestants reprochent aux élus bordelais un passage en force sur la question du stationnement payant.
Les manifestants reprochent aux élus bordelais un passage en force sur la question du stationnement payant. - ABDRSPR

Le ton a continué de monter à l’intérieur de la salle de réunion. Dans le brouhaha, Jean-Louis David a tenté d’expliquer la politique de la mairie, assuré que « gouverner c’est choisir » et que « l’intérêt général prime sur certains intérêts particuliers. » « Toutes les mesures qui sont prises sont des mesures d’intérêt général », a insisté l’élu, se faisant à ce moment copieusement siffler par les manifestants.

L’adjoint Jean-Louis David bouscule un manifestant qui se retrouve à terre

C’est ensuite un Alain Juppé particulièrement remonté qui a pris la parole : « C’est la huitième cérémonie de vœux à laquelle je participe, je n’ai jamais vu un tel comportement ! » Ce à quoi les opposants ont rétorqué : « C’est la dernière ! »

« La concertation ça ne consiste pas à gueuler, ça ne sert à rien », a poursuivi le maire de Bordeaux. « Vous voulez une ville de touristes ! », a alors hurlé un des manifestants. Jean-Louis David a commencé à perdre son sang-froid, et bousculé un des opposants qui s'est retrouvé à terre. « Votre comportement est pitoyable », a lancé Alain Juppé aux opposants. Dans la confusion la plus totale, les deux élus ont mis fin à leurs discours.