Gironde: Le conseiller régional Joan Taris s’est suicidé ce dimanche

DISPARITION Conseiller régional et ancien président du MoDem en Gironde, Joan Taris s’est donné la mort ce dimanche…

E.P. avec AFP

— 

Façade de l'Hôtel de Région, Bordeaux, 4 octobre 2005.
Façade de l'Hôtel de Région, Bordeaux, 4 octobre 2005. — Gilbert Alban

Joan Taris, conseiller régional et ancien président du MoDem Gironde, s’est suicidé dimanche matin, en se jetant du pont d’Aquitaine, à Bordeaux. Les pompiers ont été appelés à 5 h 50. De nombreux politiques ont réagi à la disparition du quadragénaire.

« Abasourdi par la disparition de Joan Taris, conseiller régional depuis 2010. Je garde en mémoire son volontarisme dans les débats en séances plénières et en commissions permanentes. Il aimait et savait défendre le fait régional », a écrit le président de la région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, sur Twitter.

François Bayrou, le patron du MoDem, a également réagi sur les réseaux sociaux : « Joan Taris était brillant, intelligent, travailleur, engagé et fidèle. Il était mon ami. »

Président du MoDem Gironde pendant neuf ans, il n’avait pas sollicité la reconduction de son mandat fin 2017 pour notamment se consacrer à ses mandats d’adjoint au maire du Bouscat, commune limitrophe de Bordeaux, et de conseiller régional.

Il était le président du groupe des élus MoDem au sein du conseil régional où il avait débuté en 1998 comme attaché du groupe UDF.

Diplômé de Science Po, il était également directeur de cabinet du maire centriste de Saint-Médard-en-Jalles, Jacques Mangon, a précisé le journal Sud Ouest.

Mots-clés :