Bordeaux: Une oeuvre d'art aux aspects de soucoupe volante installée en mai 2018

CULTURE Dans le cadre d'un programme de commandes publiques d'oeuvres d'art contemporain appelé commande artistique Garonne, deux nouvelles oeuvres d'art vont faire partie du paysage bordelais en 2018 et une exposition autour de la biodiversité régionale sera aussi inaugurée...

Elsa Provenzano

— 

L'artiste Suzanne Treister a imaginé une oeuvre en forme de navette spatiale qui sera installée au ras de l'eau aux Bassins à flot.
L'artiste Suzanne Treister a imaginé une oeuvre en forme de navette spatiale qui sera installée au ras de l'eau aux Bassins à flot. — David Durand pour BOLD
  • Trois commandes publiques d'art contemporain vont voir le jour en 2018: une soucoupe volante aux Bassins à flot, deux fontaines en céramique à Bacalan et une exposition sur la biodiversité de la Métropole sera inaugurée au Musée des Beaux-Arts. 
  • L'élu métropolitain chargé de ce dossier estime qu'il faut laisser le temps au grand public de se familiariser avec ces oeuvres contemporaines qui suscitent parfois des réactions épidermiques. 
  • Un orgue fonctionnant à partir de la vapeur récupérée auprès de l'usine Astria de Bègles est annoncé pour le printemps 2019. 

En 2018, plusieurs projets contemporains vont prendre corps dans l’espace public. Le plus marquant est une sculpture de 15 mètres de diamètre, en forme de soucoupe volante, imaginée par l’artiste anglaise Suzanne Treister. L’œuvre a été pensée comme une épave de navire de la Seconde Guerre mondiale qui se transformerait en un vaisseau spatial évoquant la mutation de la ville dans le quartier des Bassins à flot, qui finit de sortir de terre. L’équipe de la commande publique d’œuvres contemporaines, appelée commande artistique Garonne, a annoncé ce vendredi que la soucoupe serait installée en mai 2018, au ras de l’eau, dans une zone non fréquentée par les bateaux.

>> A lire aussi : Bordeaux: Le bâtiment de la future Meca sera «une œuvre d'art aussi belle de jour que de nuit»

Une soucoupe fabriquée à Nantes

« Les œuvres installées sur l’espace public sont confrontées au grand public et font parfois l’objet de positions un peu vives, mais petit à petit, elles sont acceptées », a précisé Michel Duchène, vice-président de Bordeaux Métropole chargé des grands projets d’aménagements urbains, puisque lors de la première annonce sur ce projet, quelques réactions avaient été négatives. Il a rappelé que le lion bleu crée par Xavier Veilhan pour une commande publique en 2005, dans le cadre des travaux du tramway, ne suscite plus aujourd’hui de critiques, comme lors de son installation.

>> A lire aussi : Bordeaux: De nouvelles œuvres d'art contemporain autour de la Garonne

Les fondations de la structure vont être réalisées par l’entreprise Bordelaise Balineau mais l’œuvre en elle-même est en cours de fabrication dans l’atelier Métalobil de Nantes, associé aux Machines de l’île  par exemple. L’œuvre devrait permettre de « donner une âme à un quartier en construction et dans lequel des milliers de personnes s’installent », note Michel Duchène. Une exposition des dessins de préparation du projet sera proposée au CAPC au printemps. Cette soucoupe volante s’inscrit dans le triptyque « Les vaisseaux de Bordeaux », et en est l’élément le plus marquant. Son coût total est d’1,5 million d’euros.

Des fontaines en céramique contemporaine vont être installées pendant le premier semestre 2018.
Des fontaines en céramique contemporaine vont être installées pendant le premier semestre 2018. - Clémence van Lunen

Deux fontaines en céramique à Bacalan

L’artiste Clémence Van Lunen a retenu l’attention du comité de la commande artistique Garonne avec le projet de deux fontaines en céramique contemporaine à Bacalan, faisant référence à l’histoire de la faïencerie Veillard dans ce quartier. Elles sont construites par les ateliers EKWC, installés aux Pays-Bas, et spécialisés dans la cuisson de céramique monumentale. Les fontaines seront installées tout au long du premier semestre 2018 pour une inauguration prévue en septembre 2018, pour les Journées Européennes du Patrimoine. « Il faut que le beau soit sur l’ensemble de la Métropole, a souligné Michel Duchène. Les quartiers populaires méritent aussi d’accueillir des œuvres d’art ». Le coût du projet global, incluant la construction, la mise aux normes etc. s’élève à 260.000 euros.

Une exposition autour de la biodiversité locale sera inaugurée en novembre 2018 au musée des Beaux-Arts.
Une exposition autour de la biodiversité locale sera inaugurée en novembre 2018 au musée des Beaux-Arts. - Suzanne Lafont

Une exposition itinérante autour de la biodiversité locale

Suzanne Lafont a sillonné la Métropole bordelaise au cours des quatre saisons, proposant une exposition de photographies qui questionne l’évolution de la biodiversité en milieu urbain. Deux diaporamas seront inaugurés en novembre 2018 au musée des Beaux-arts de Bordeaux avant de se déplacer sur tout le territoire.

>> A lire aussi : Bordeaux: Une exposition sur la tauromachie qui fait débat à la Halle des Chartrons

Le projet d’un orgue composé de 36 sifflets de bronze, fonctionnant à partir de la vapeur dégagée par l’usine de traitement des déchets Astria de Bègles, verra le jour au printemps 2019. Il se déclenchera deux fois par jour, au moment des étales de marées, pour faire profiter les passants d’airs de jazz.

Ces projets qui mettent à l’honneur l’art contemporain représentent « moins de 1 % du budget de la Métropole », rappelle Michel Duchène.