Bordeaux: Vinci pourrait verser (beaucoup) plus à la Métropole pour le parking des Grands Hommes

POLITIQUE Un avenant au contrat de délégation de service public entre la Métropole et la société Vinci pour l’exploitation du parking des Grands-Hommes, va être proposé au vote du conseil de Bordeaux Métropole, ce vendredi…

Elsa Provenzano

— 

Un avenant au contrat de délégation de service public avec la société Vinci va être proposé au vote ce vendredi, lors du conseil de Bordeaux Métropole.
Un avenant au contrat de délégation de service public avec la société Vinci va être proposé au vote ce vendredi, lors du conseil de Bordeaux Métropole. — Capture d'écran Google maps
  • En 2014, l'opposition municipale socialiste dénonçait la faible part reversée par la société Vinci au titre de la taxe d'occupation du domaine public, soit 152 euros par an alors que les bénéfices de l'entreprise étaient alors de plus de 730.000 euros annuels. 
  • Ce vendredi un avenant au contrat de délégation de service public liant la Métropole et la société Vinci va être proposé au vote. Il prévoit que Vinci verse une redevance annuelle d'au moins 200.000 euros. 

L’opposition municipale socialiste se réjouit du vote ce vendredi à la Métropole concernant un avenant au contrat de délégation de service public de Vinci pour le parking des Grands-Hommes.

>> A lire aussi : Bordeaux: La ville va renégocier avec Vinci pour le parking des Grands Hommes

Une nouvelle redevance

Il prévoit que Vinci verse une redevance annuelle d’au moins 200.000 euros, alors que l’entreprise ne s’acquitte aujourd’hui que d’une taxe d’occupation du domaine public, de 152,45 euros exactement par an.

En 2014, l'oppositon municipale socialiste était montée au créneau pour dénoncer le peu d’argent reversé à la collectivité par la société qui enregistrait cette année-là plus de 730.000 euros de bénéfices annuels. 

>> A lire aussi : Mairie de Bordeaux sur le parking des Grands Hommes: «Il est normal que l'investisseur récupère ses billes»

Le parking des Grands-Hommes ne dépend plus de la municipalité mais de la Métropole après un transfert de compétence opéré au 1er janvier 2016. Et, les élus métropolitains vont se prononcer sur la mise en place d’une nouvelle redevance annuelle à partir du 1er janvier 2018 et ce jusqu’à la fin du contrat de délégation de service public, fixé à juin 2021. La redevance contient une part fixe, arrêtée à 200.000 euros HT et une part variable calculée à partir de pourcentages du chiffre d’affaires réalisé par l’entreprise.

Relevant que cet avenant au contrat permet un plus grand intéressement pour la collectivité Matthieu Rouveyre, conseiller municipal socialiste, en conclut sur sa page Facebook : « Une fois de plus, nous faisons la démonstration que l’opposition dans une démocratie peut s’avérer utile. »

La Métropole rappelle que c'est la société Vinci qui a investi pour la construction du parking en 1988.