Bordeaux: Les prix des appartements ont bondi de plus de 12% en un an!

IMMOBILIER Les notaires confirment l’explosion des prix de l’immobilier à Bordeaux avec une hausse des prix des appartements anciens de 12,1 % en un an et de 10 % sur la même période pour les maisons…

E.P.

— 

Illustration immobilier, les quais à Bordeaux.
Illustration immobilier, les quais à Bordeaux. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

Ce mardi, les notaires de France tenaient leur conférence de presse sur les prix de l’immobilier au niveau national et  ils confirment le boom spectaculaire des tarifs Bordelais. La capitale girondine se place avec Nice en tête des villes dans lesquelles les appartements anciens sont les plus chers de Province avec 3.590 euros le m2, soit une hausse de 12,1 % en seulement un an. Nantes enregistre la seconde plus forte hausse avec +6,3 % sur les prix des appartements anciens. A l’échelle nationale, l’augmentation sur les appartements anciens s’élève à 5,1 % sur un an et à 4,5 % en Province.

>> A lire aussi : Prix de l’immobilier à Bordeaux: Une escalade jamais vue sur le centre historique

Du septième au premier rang en 10 ans

En dix ans, Bordeaux est passé du septième au premier rang si l’on considère le prix au m2 médian des appartements anciens, dans les communes de province de plus de 150.000 habitants.

>> A lire aussi : Flambée des prix de l'immobilier: «Il faut créer de nouvelles villes pour augmenter l'offre de logements disponibles»

Sur les maisons anciennes, l’agglomération de Bordeaux se classe à la septième place avec un prix moyen de 300.000 euros mais enregistre la plus forte hausse, soit 10 % d’augmentation en 2017.L’augmentation sur ce secteur en France et en Province est de 3,1 %.

Sur l’agglomération Bordelaise, Eysines et Talence sont les villes les plus chères (après Bordeaux) pour les appartements anciens, avec des prix compris entre 2.700 et 3.590 euros le m2. Et Cenon et Lormont sont les plus abordables, avec des prix affichés entre 1.700 et 2.100 euros le m2.

On a perdu 8m2 de pouvoir d’achat en 10 ans

Les Notaires évaluent, en se basant sur une mensualité de 1.000 euros pendant 20 ans, que ce pouvoir d’achat moyen permet d’acquérir un appartement ancien de 54 m2 sur Bordeaux, soit une perte de 8m2 en dix ans. Un gain de 3 m2 est par contre observé sur les maisons anciennes.