Gironde: Le PS suspend l’élue Corinne Guillemot, soupçonnée de fraude aux prestations sociales

POLITIQUE La conseillère départementale, placée en garde à vue jeudi dernier pour une fraude aux prestations sociales, vient d’être suspendue du Parti socialiste…

E.P.

— 

L'élue soupçonnée d'avoir perçu un RSA indu a été suspendue de ses fonctions.
L'élue soupçonnée d'avoir perçu un RSA indu a été suspendue de ses fonctions. — Capture d'écran Google maps

Le groupe socialiste du conseil départemental de la Gironde s’est réuni ce matin avant la séance plénière de l’institution. Il a évoqué le cas de Corinne Guillemot, conseillère départementale de Bordeaux 4, soupçonnée d’avoir touché indûment des prestations sociales (RSA et allocations pour le logement) sur environ un an depuis le printemps 2016, alors qu’elle et son compagnon ont été placés en garde à vue jeudi dernier.

>> A lire aussi : Gironde: Une élue du Département suspectée d’avoir touché indûment le RSA

1.100 euros de prestations sociales

La conseillère socialiste explique qu’elle n’a jamais fait de demande, qui émanerait de son compagnon, alors sans emploi. Elle ignorait qu’il avait engagé cette démarche. Selon les informations de Sud-Ouest, entre le printemps 2016 et l’été 2017, elle aurait touché près de 1.100 euros par mois en complément de ses indemnités d’élue.

>> A lire aussi : Nancy : Une arnaque coûte à l’Urssaf plus de 700.000 euros

Ses membres ont délibéré « sur la situation la plus appropriée pour préserver à la fois l’Institution mais aussi permettre à Mme Guillemot de se défendre le plus sereinement possible », indiquent-ils dans un communiqué, et ils ont décidé de la suspendre de ses fonctions au sein du groupe PS au Département. Une décision dont s’est réjouie l’opposition.

Elle avait déjà été suspendue à titre conservatoire de ses délégations et fonctions représentatives au sein du conseil départemental. Une enquête interne a été demandée par l’Institution et se fait en lien avec la Caisse d’Allocations Familiales, qui a suspendu ses versements au bénéfice de l’élue depuis le mois de juin 2017.

>> A lire aussi : Bordeaux: Voyager sans titre de transport sur le réseau TBM vous coûtera désormais 72 euros