Nouvelle-Aquitaine: Les touristes de plus en plus fans des campings

ECONOMIE Selon le bilan de la saison touristique 2017, présenté ce lundi par l'Insee, les campings attirent de plus en plus les touristes, puisque leur fréquentation est en hausse de 3,3 % cette année...

Mickaël Bosredon
— 
Le Teich (Gironde), 8 juillet 2012. - Camping Ker Helen au Teich. - Photo : Sebastien Ortola
Le Teich (Gironde), 8 juillet 2012. - Camping Ker Helen au Teich. - Photo : Sebastien Ortola — S. ORTOLA / 20 MINUTES
  • La Nouvelle-Aquitaine est la deuxième région touristique de France métropolitaine.
  • Les départements côtiers concentrent trois-quarts des nuitées de la région.
  • Le camping est de plus en plus prisé et représente 60 % des nuitées.

L'Insee dresse ce lundi le bilan de la saison touristique (de mai à septembre) pour la Nouvelle-Aquitaine en 2017. La fréquentation des hébergements de tourisme a augmenté (+ 2,1 %) mais moins qu’au niveau national (+ 4,6 %). La région reste toutefois une destination prisée des touristes au niveau national, notamment grâce à ses campings. Ce qu’il faut retenir.

La Nouvelle-Aquitaine, terre de tourisme. Avec 41 millions de nuitées enregistrées durant la saison 2017, la région est la deuxième la plus attractive pour les touristes au niveau national, juste derrière l’Occitanie, mais devant l’Ile-de-France. Cette saison 2017 est donc meilleure que celle de 2016, mais la hausse est moindre qu’en France métropolitaine, tirée par l’Ile-de-France (+ 11,4 %) qui reconquiert des touristes perdus en 2016 en raison des risques d’attentats.

Quels sont les départements les plus attractifs ? Sans surprise, les départements côtiers attirent les trois-quarts de la fréquentation touristique. Arrivent en tête la Charente-Maritime avec plus de 9 millions de nuitées, devant la Gironde (8,8 millions) et les Landes (8,4 millions). A noter que la Dordogne est aussi très attractive (4,3 millions). En revanche, en 2017, la fréquentation progresse davantage dans le Lot-et- Garonne, la Vienne et la Gironde, mais ne profite pas à la Charente-Maritime, la Corrèze et la Creuse.

Le camping a la cote. On a noté en 2017 un boom de la fréquentation des campings en Nouvelle-Aquitaine, surtout en juin, qui avait connu une météo particulièrement clémente. L’hôtellerie de plein air concentre ainsi près de 60 % de la fréquentation des hébergements collectifs de tourisme de la région et gagne 800.000 nuitées (+ 3,3 %) par rapport à la saison précédente. Les deux mois du printemps portent plus de la moitié des nuitées supplémentaires (57 %), soulignant l’affluence précoce des campeurs. Parmi les étrangers (26,9 % des nuitées en camping), les Néerlandais arrivent en tête, suivis de près par les Allemands qui privilégient la côte aquitaine, et les Britanniques plus attirés par la côte charentaise.

L’hôtellerie résiste bien, grâce aux zones urbaines. La fréquentation des hôtels est en hausse de 0,9 % grâce à la clientèle française. C’est surtout la bonne dynamique de l’hôtellerie des zones urbaines hors littorales (+ 2,4 %) qui permet au secteur de s’en sortir, car il compense largement le repli de la fréquentation des zones rurales (- 1,1 % après - 1,8 % en 2016) et littorales (- 0,4 %).