Bordeaux: Betclic recrutera en tout une centaine de personnes en 2018

ECONOMIE Le site de paris sportifs en ligne n'arrive pas les mains vides à Bordeaux: il a annoncé jeudi qu'il lançait une grande campagne de recrutements pour accompagner son arrivée aux Bassins à Flot en 2018...

Mickaël Bosredon

— 

Nicolas Béraud est le fondateur de l'entreprise Betclic.
Nicolas Béraud est le fondateur de l'entreprise Betclic. — E.Provenzano / 20 Minutes
  • Nicolas Béraud, le directeur général de Betclic, annonce qu'il recherche plusieurs profils, notamment pour le développement du site sur le mobile.
  • La campagne de recrutement a déjà démarré, sur un site dédié.
  • Le site de paris sportifs en ligne organisera un grand speed dating le 12 janvier à la chambre de commerce de Bordeaux.

Le site de paris sportifs en ligne Betclic, qui s'installera à Bordeaux en 2018, a annoncé jeudi dans un communiqué le lancement d’une campagne de recrutements. 20 Minutes a interviewé le fondateur et directeur général de l’entreprise, Nicolas Béraud.

>> A lire aussi : Betclic, une société de paris en ligne sportifs s'implante à Bordeaux pour grossir

Vous avez annoncé jeudi une campagne de recrutements. Quand va-t-elle démarrer ?

Elle a déjà démarré puisque l’on peut d’ores et déjà s’inscrire en ligne. Le 12 janvier nous recevrons les candidats à la chambre de commerce de Bordeaux avec toute notre équipe de management, pour une sorte de speed dating. Actuellement, nous recherchons une cinquantaine de personnes sur 30 à 35 profils différents, mais sur l’année 2018 nous recruterons en tout une centaine de personnes à Bordeaux.

Quels types de profils recherchez-vous ?

Un peu de tout. Tout ce qui est autour de la technologie, comme des développeurs, des développeurs mobiles, il y a aussi une partie marketing et business, des fonctions support comme la finance et la RH, et des profils plus pointus autour de la data science et de l’intelligence artificielle.

>> A lire aussi : Quasiment tous les voyants sont au vert en Nouvelle-Aquitaine

Vous recrutez parce que tout votre personnel basé à Londres et Paris ne veut pas vous suivre à Bordeaux ?

Il y a de cela : dans tout transfert, effectivement tout le monde ne souhaite pas forcément suivre. Mais on va aussi renforcer nos effectifs, ce dont on aura besoin pour mettre en place notre nouvelle stratégie sur le mobile, la data et l’intelligence artificielle.

Vous recherchez des candidats issus du tissu régional, ou pas particulièrement ?

Pas spécialement. Sur Bordeaux nous aurons des gens de plusieurs nationalités et je trouve cela très bien, cela enrichit tout le monde.

En tout, vous serez combien sur Bordeaux ?

On va monter à 200 personnes, sachant que l’on conserve par ailleurs notre bureau de Malte où il y a 250 salariés, et que nous en avons une cinquantaine d’autres répartis sur des sites comme Lisbonne ou Rome.

Votre arrivée à Bordeaux sera effective à quelle date ?

Avril. Mais nous monterons en puissance jusqu’à l’été 2018. Je suis content car je suis un grand fan des Bassins à Flot où nous allons nous installer. Déjà je trouve que le lieu a un vrai cachet, et puis il y a un écosystème du numérique qui est en train de s’y monter, avec Cdiscount déjà présent, Ubisoft qui arrive… C’est intéressant.

Vous évoquiez votre stratégie pour les années à venir. Elle porte essentiellement sur le mobile, c’est cela ?

Oui cela va être beaucoup le mobile, et aussi les paris par la voix dans les années qui vont suivre, avec la Google Home et le système d’Amazon. Je crois surtout à l’expérience utilisateur. Quand un client télécharge notre application, il faut que ce soit simple et convivial, qu’il prenne du plaisir à jouer. Il faut qu’un parieur qui n’est intéressé que par Bordeaux par exemple, trouve tout de suite ce qu’il cherche, et que l’on puisse lui proposer ce qui pourrait l’intéresser.

Les inscriptions en ligne pour l’événement Betclic Champions Day du 12 janvier à Bordeaux se font sur : www.betclic-recrute.fr