Bordeaux: Central Hostel, un nouveau concept d'auberge de jeunesse dans l'hyper-centre

HEBERGEMENT Porté par un nouvel acteur du marché de l’immobilier bordelais, Clarence Grosdidier et sa compagnie CG Finance, le projet de Central Hostel verra le jour place Saint-Projet en juin 2018…

Mickaël Bosredon

— 

L'auberge de jeunesse Central Hostel donnera directement sur la place Saint-Projet, en plein coeur de Bordeaux.
L'auberge de jeunesse Central Hostel donnera directement sur la place Saint-Projet, en plein coeur de Bordeaux. — Studio Hekla
  • Le concept Central Hostel se veut assez haut de gamme, cool et chic.
  • Cette petite structure de 97 lits proposera aussi une offre de restauration qualitative.

Parmi la myriade de projets d'auberge de jeunesse à Bordeaux, essentiellement dans les nouveaux quartiers, celui de Central Hostel dénote dans le paysage. Porté par un nouvel acteur du secteur de l’immobilier bordelais, Clarence Grosdidier et sa compagnie CG Finance, il sera implanté en plein cœur du Bordeaux historique, place Saint-Projet.

>> A lire aussi : Avec Eklo, Jo&Joe ou Altica, l'hôtellerie classique vit une transformation historique à Bordeaux

Le concept est lui aussi novateur. « Ce sera une sorte de boutique hostel assez haut de gamme, avec un cahier des charges cool et un peu chic, et un côté terroir, résume Clarence Grosdidier. J’ai voulu créer un concept dans une dimension cohérente avec ce que j’aime faire, c’est-à-dire une dimension patrimoniale. »

Clarence Grosdidier, de CG Finance, porte le projet de Central Hostel à Bordeaux.
Clarence Grosdidier, de CG Finance, porte le projet de Central Hostel à Bordeaux. - M.Bosredon/20Minutes

Un restaurant dans un esprit « fast good sud-ouest »

Cet amateur de vin et de gastronomie a aussi tenu à proposer une offre de restauration « qualitative ». « Il y aura un service de restauration digne de ce nom, avec 110 couverts dont 40 en terrasse, ouvert 7/7 jours et 24/24 h, même si la nuit ce sera plutôt une sorte de room service. »

Un restaurant qui se veut qualitatif sera ouvert à tous au rez-de-chaussée de l'auberge de jeunesse Central Hostel.
Un restaurant qui se veut qualitatif sera ouvert à tous au rez-de-chaussée de l'auberge de jeunesse Central Hostel. - Studio Hekla

Le restaurant sera ouvert même à ceux qui ne sont pas clients de l’auberge, et la carte sera élaborée par un chef bordelais, et mise en oeuvre par un second, dans un esprit « fast good sud-ouest. »

Des tarifs entre 19 et 30 euros le couchage

Sur quatre étages et 850 m2, l’auberge proposera 97 couchages – « ce qui est peu comparé aux autres projets en cours à Bordeaux » – avec 15 dortoirs et trois chambres individuelles. Les tarifs se situeront entre 19 et 30 euros le couchage, et entre 90 et 150 euros pour les chambres individuelles, qui visent aussi une clientèle familiale.

Les matériaux de qualité sont privilégiés pour la rénovation de l'immeuble de la place Saint-Projet.
Les matériaux de qualité sont privilégiés pour la rénovation de l'immeuble de la place Saint-Projet. - Studio Hekla

 

L'auberge de jeunesse Central Hostel proposera aussi trois chambres.
L'auberge de jeunesse Central Hostel proposera aussi trois chambres. - Studio Hekla

Clarence Grosdidier a investi 8 millions d’euros dans ce projet, avec d’importants travaux de rénovation dans cet immeuble historique de la place Saint-Projet. L’architecture intérieure sera signée Hekla Studio et la maîtrise d’œuvre est assurée par l'atelier Cambium.

Un homme d’affaires porté sur le vin et la gastronomie

Le pôle immobilier est un nouveau secteur pour CG Finance. Clarence Grosdidier, qui a fait l’essentiel de sa carrière dans l’industrie automobile en Asie, est venu s’installer au Cap-Ferret en 2008, où il a commencé une série d’investissements, comme le rachat de château Saint-Pey et de la fromagerie bordelaise Jean d’Alos. En 2015, il a également ouvert POP', un pop up store dans le centre de Bordeaux qui propose à des entreprises de la location d’espaces pour des événementiels.

Si son concept de Central Hostel trouve son public, il promet l’ouverture d’autres auberges sous cette enseigne dans d’autres métropoles. En attendant, l’ouverture de celle de Bordeaux est prévue pour juin 2018.