VIDEO. Les Républicains: Juppé votera (à titre personnel) Maël de Calan

POLITIQUE A cinq jours de l’élection à la présidence des Républicains, le candidat Maël de Calan et son « mentor » Alain Juppé se sont affichés ensemble. Et le maire de Bordeaux lui a enfin apporté son soutien…

Mickaël Bosredon

— 

Alain Juppé et Maël de Calan, le 5 décembre 2017 à Bordeaux lors d'une conférence de presse commune.
Alain Juppé et Maël de Calan, le 5 décembre 2017 à Bordeaux lors d'une conférence de presse commune. — M.Bosredon/20Minutes

Parmi tous ses déplacements prévus « dans la dernière ligne droite » avant l'élection à la présidence des Républicains, celui à Bordeaux ce mardi soir « est celui auquel [il] tient le plus. » Et pour cause. Le candidat Maël de Calan, ancien porte-parole d'Alain Juppé, attendait avec impatience un signe clair de soutien de la part du maire de Bordeaux, présenté parfois comme le « mentor » du jeune candidat (36 ans).

Alain Juppé et Maël de Calan (Les Républicains) à Bordeaux le 5 décembre 2017.
Alain Juppé et Maël de Calan (Les Républicains) à Bordeaux le 5 décembre 2017. - M.Bosredon/20Minutes

Ce signe est enfin venu. « J'ai suivi avec intérêt sa campagne, je n'ai pas oublié non plus le soutien sans faille qu'il m'a apporté durant la primaire de la droite et du centre, a tout d'abord rappelé Alain Juppé dans une conférence de presse commune avec Maël de Calan, en amont de son meeting au Bouscat. J'aime ses idées. C'est un homme de droite humaniste, européen, qui combat vigoureusement les idées du FN. Comme je l'ai dit, je ne fais pas campagne dans le cadre de la présidence à LR, mais mon choix est fait et à titre personnel j'apporterai mon suffrage à Maël de Calan. » Il ne lance toutefois pas d'appel aux électeurs des Républicains.

«Vous incarnez cette exigence, cette éthique, ce sérieux»

Maël de Calan avait auparavant rappelé qu'il défendait « une droite profondément européenne, libérale, humaniste » et que son « combat » portait sur « le renouvellement des pratiques politiques, qui consiste à vouloir mettre au sein des Républicains plus de bonne foi, plus de sérieux, plus d'exigence, plus d'éthique. »

Maël de Calan (Les Républicains) à Bordeaux le 5 décembre 2017.
Maël de Calan (Les Républicains) à Bordeaux le 5 décembre 2017. - M.Bosredon/20Minutes

Il a longuement souligné les qualités du maire de Bordeaux. « Pour tous ceux qui ont eu la chance de faire leur apprentissage politique auprès d'Alain Juppé, ils savent que vous incarnez à la fois cette exigence, ce sérieux, cette éthique, ce sens de l'Etat que vous nous avez transmis. Pour ces raisons à la fois idéologiques et de comportement politique, ma présence ce soir à Bordeaux était naturelle, et je suis profondément heureux que vous soyez là. »

>> A lire aussi : Appel à témoignages: Adhérents du parti Les Républicains, dites-nous votre humeur

Juppé: «Il ne suffit pas de récuser toute alliance avec le FN, il faut le combattre»

Les Républicains élisent leur président le 10 décembre, avec un éventuel second tour le 17 décembre. Trois candidats sont en lice : Florence Portelli, Maël de Calan et Laurent Wauquiez.

>> A lire aussi : Le pouvoir, l'Europe, la droite… La preuve par cinq que Laurent Wauquiez sait retourner sa veste

Alain Juppé, qui combat la ligne politique de Laurent Wauquiez, n'a pas hésité à lui glisser un petit tacle : « Il ne suffit pas de récuser toute alliance avec le Front National, il faut combattre les idées du FN. »