Bordeaux: Un plan de 220 millions d’euros sur 5 ans pour améliorer la mobilité autour de l’aéroport

TRANSPORTS Un plan d’action pour améliorer la desserte de l’Aéroparc, une zone de 400 hectares qui comprend l’aéroport de Bordeaux-Mérignac, a été validé par les acteurs institutionnels et économiques…

E.P.

— 

Merignac, 10 septembre 2012. - L'aeroport de Bordeaux Merignac. - Photo : Sebastien Ortola
Merignac, 10 septembre 2012. - L'aeroport de Bordeaux Merignac. - Photo : Sebastien Ortola — S. ORTOLA / 20 MINUTES

Ce lundi, les acteurs institutionnels et économiques concernés par l’Aéroparc, cette zone de 400 hectares qui comprend l’aéroport et concerne trois communes (Mérignac, Saint-Médard-en-Jalles et Le Haillan), ont validé un plan d’action pour y améliorer la mobilité.

>> A lire aussi : Le coup de gueule de la CCI contre la métropole sur les dessertes de l'aéroport

Un accord des acteurs pour une enveloppe de 220 millions d’euros

Un budget de 220 millions d’euros sur cinq ans a été attribué pour ce plan qui prévoit : « la poursuite de la mise à 2 x 3 voies de la rocade, l’arrivée du tramway à l’aéroport fin 2021 un important investissement dans le réseau routier, un renforcement du covoiturage et du réseau de transports en commun, le développement de pistes pour les cyclistes et l’amélioration des continuités piétonnes », précise la Métropole dans un communiqué. Les différents acteurs se sont entendus pour contribuer au financement de ce plan.

>> A lire aussi : L'aéroport de Bordeaux-Mérignac va construire un nouveau terminal

Bordeaux Aéroparc fait l’objet d'une opération d'intérêt métropolitain. De grandes entreprises du secteur aéronautique (Thalès, Dassault) y sont déjà installées et le but affiché par la métropole est d’y développer une filière d’excellence aéronautique-spatial-défense. Elle espère la création de 10.000 emplois d’ici à 2030 sur cet Aéroparc.