VIDEO.Bordeaux: L’éléphante Miss Fanny de retour au Muséum!

CULTURE Miss Fanny, mascotte du Muséum de Bordeaux qui avait quitté les lieux en 2009 le temps du chantier de rénovation, y a repris sa place ce mardi, lors d’une opération délicate réalisée par une entreprise spécialisée…

Elsa Provenzano

— 

Fanny a été installée dans le hall, pour accueillir les visiteurs.
Fanny a été installée dans le hall, pour accueillir les visiteurs. — T.Sanson/ Mairie de Bordeaux
  • Partie en 2009 le temps du chantier de rénovation, l'éléphante d'Asie Miss Fanny a été réinstallée dans le muséum de Bordeaux, ce mardi. 
  • C'est une des pièces historiques du Musée puisqu'elle y est entrée en 1892, après son décès dans une cage dans laquelle elle était exposée, sur la place des Quinconces. 
  • C'est le deuxième mammifère a réintégré le musée, après le squelette de baleine, long de 22 mètres, installé cet été. 

Une étape importante dans la réinstallation des collections du muséum d’Histoire naturelle de Bordeaux, dont l’ouverture est annoncée pour fin 2018, s’est déroulée ce mardi.

Cet été, le squelette de baleine de 22 mètres de long a été le premier spécimen à retrouver sa place, dans la galerie 19e siècle, au 2e étage du Muséum.
Cet été, le squelette de baleine de 22 mètres de long a été le premier spécimen à retrouver sa place, dans la galerie 19e siècle, au 2e étage du Muséum. - E.Provenzano / 20 Minutes

Après le squelette de baleine, long de 22 mètres de long, qui a été suspendu cet été dans la galerie XIXe siècle du musée rénové, c’est Miss Fanny, une éléphante de 5 tonnes installée en 1892 au sein du muséum, qui a fait son retour.

Les manoeuvres pour faire rentrer l'éléphante naturalisée dans le Muséum rénové onté ét réalisées avec minutie.
Les manoeuvres pour faire rentrer l'éléphante naturalisée dans le Muséum rénové onté ét réalisées avec minutie. - T.Sanson/ Mairie de Bordeaux

 

>> A lire aussi : «Les collections du muséum ont été constituées par l'activité portuaire de Bordeaux»

Une entreprise délicate

Une entreprise spécialisée dans le transport d’œuvres, sollicitée par le Muséum pour les pièces les plus importantes de sa collection, était chargée d’acheminer et d’installer le précieux spécimen.

Arrivée en convoi spécial après avoir été empaquetée avec soin par l’équipe du muséum dans le centre de conservation des collections, à Bacalan, Miss Fanny a fait l’objet de manœuvres précises orchestrées par une équipe d’une dizaine de personnes, pendant près de deux heures.

Fanny est arrivée par convoi spécial et a été entourée de protections contre la pluie.
Fanny est arrivée par convoi spécial et a été entourée de protections contre la pluie. - E.Provenzano / 20 Minutes

Miss Fanny a fait l’objet d’une légère rénovation lors de son passage au centre de conservation des collections. « La plus grosse rénovation était intervenue il y a une vingtaine d’années, explique Nathalie Mémoire, directrice du Muséum.

>> A lire aussi : Bordeaux: Le parcours du futur muséum commence à prendre forme

Après sa mort aux Quinconces elle avait été naturalisée en un temps record, ce qui explique pourquoi une rénovation d’ampleur avait été nécessaire ». C’est en 1993 exactement que l’opération avait eu lieu, en prévision d’une fête organisée en son honneur.

Les vitrines des expositions semi-temporaires ont commencé à être installées.
Les vitrines des expositions semi-temporaires ont commencé à être installées. - E.Provenzano / 20 Minutes

Une mascotte pour le Muséum

Cette éléphante d’Asie, large d' 1,35 m, haute de 3,30 m et longue de 3,75 m, a vécu au XIXe siècle dans une ménagerie. « L’hiver à Marmande, le printemps à Bordeaux, elle était exposée aux yeux des visiteurs et mourut dans sa cage, place des Quinconces en mars 1892 », explique la Ville de Bordeaux. Achetée par le professeur Fallot alors conservateur du Muséum, elle a été naturalisée avant d’être installée au pied de l’escalier d’entrée en mai 1892, qu’elle n’a pas quitté jusqu’en 2009.

>> A lire aussi : VIDEO. Bordeaux: On a visité le chantier du Muséum, qui doit ouvrir au printemps 2018

Le hall d’accueil ayant été déplacé dans le projet de rénovation, elle a changé de place « pour continuer à accueillir les visiteurs », précise Nathalie Mémoire. L’ouverture du muséum est programmée pour fin 2018. Les collections comptent plus d’un million de pièces mais seules environ 3.500 seront exposées au public, dans une muséographie totalement repensée, plus aérée et plus contemporaine. Les expositions semi-permanentes permettront de faire tourner les collections. Un espace muséum pour les tout-petits, moins de 6 ans, est intégré au projet.

Si c’est un musée entièrement repensé qui ouvrira ses portes, les pièces fortes de sa collection, au premier rang desquelles Miss Fanny, seront bien là.