Trouver un toit coûte un bras

Orianne Dupont - ©2008 20 minutes

— 

C'était mieux avant. Si l'Aquitaine avait jusqu'à présent des loyers moins élevés que le reste de la France, elle semble aujourd'hui rattraper son retard, tout en restant en dessous de la moyenne nationale (11,80 euros du m2). Le Clameur, un outil de mobilisation des références locatives du privé qui regroupe plusieurs acteurs du secteur, révèle que la région a connu une hausse de 4,8 % par an sur ces dix dernières années, autant qu'en Provence Alpes Côte d'Azur, région la plus chère après l'Ile de France.

A l'inverse, l'évolution de la moyenne nationale (3,5 % par an sur dix ans) a entamé un ralentissement entre 2007 et 2008 : la variation est de 0,7 %, contre 1,4 % en Aquitaine. Les loyers bordelais sont les premiers concernés. « Aujourd'hui, le prix d'un T2 est équivalent à celui d'un T3, il y a quatre ans », explique un agent immobilier. La Bastide et même Floirac suivent la tendance du centre-ville : les logements s'y louent entre 10 euros et 11 euros du m2. Des prix jugés élevés par des professionnels qui ont parfois du mal à faire passer le dossier. « La moyenne est de 500 euros par mois. Au-dessus, ça coince », constate Virginie Balland, responsable du service location de l'agence Foch Immobilier. « C'est rare de gagner trois fois le montant du loyer. Et face au risque que cela engendre, de plus en plus de propriétaires demandent la garantie location impayée », ajoute-t-on à l'agence Laforêt de la Bastide. Lueur d'espoir : une diminution a été constatée début 2008 car l'indice de révision des loyers vient d'être rabaissé.