Bordeaux: De la fromagerie des flots aux Délices de la nature, visite guidée des Halles de Bacalan

GASTRONOMIE Ce nouveau marché couvert bordelais ouvrira le 9 novembre, et accueillera 21 commerçants pour une offre complète et diversifiée sur la thématique des produits du Sud-Ouest...

Mickaël Bosredon

— 

Marie-Domitille Marcouire sera la «capitaine» du marché couvert Les Halles de Bacalan
Marie-Domitille Marcouire sera la «capitaine» du marché couvert Les Halles de Bacalan — M.Bosredon/20Minutes

Les Halles de Bacalan, ce nouveau marché couvert situé en face de la Cité du Vin, ouvrira ses portes au public le 9 novembre. A quelques jours de l’événement, 20 Minutes vous propose une visite guidée de l’ensemble des producteurs qui investiront ce nouveau lieu, avec Marie-Domitille Marcouire, « capitaine » des Halles.

>> A lire aussi : Bordeaux: «La star des Halles de Bacalan, ce sera le produit et son producteur»

« Il y aura en tout 28 stands et 21 commerçants, certains ayant pris un double stand. » « Nous commençons par les produits de la mer, avec une poissonnerie locale, La Mouette rieuse, et en face une poissonnerie dînatoire avec Les Requins Marteaux. Il y aura une complémentarité entre ces deux établissements, puisque l’une est une poissonnerie traditionnelle à la criée, et l’autre est basée sur la transformation. Un autre acteur important, ce sera l’huîtrier, avec des huîtres du Bassin et des Marenne d’Oléron. »

Le carreau des producteurs changera tous les jours de produits

La fromagerie des flots ne manquera pas non plus d’attirer les gourmands. « C’est une création de Laurent Metral qui a passé plusieurs années à la tête des plus belles fromageries de Paris, et il vient s’installer ici avec 150 références. » Sur les métiers de la boucherie, « deux commerçants nous rejoignent : Franck Barbieri, déjà présent sur Bordeaux, et qui va avoir le stand de la boucherie des Halles. En face de lui, Chez Marine et Greg, qui sont déjà à Artigues, et qui seront davantage sur de la préparation et de la transformation. »

>> A lire aussi : Bordeaux S.O. Good: «La nuit des banquets» investira une trentaine de lieux insolites le 18 novembre

La ferme de Marauli, « ce sont des volaillers landais qui nous rejoignent », et en face « Le carreau des producteurs, par la maison de l’agriculture, changera tous les jours de produits, même si ce sera de la volaille à 60 %. » La Maison Paris proposera, elle, du foie gras.

L’artisan de la truffe « ce sera la Maison Balme » et Garg’Antoine, « c’est une création, d’Antoine Augeard, avec une épicerie-charcuterie… En face, nous aurons Dose qui est un traiteur végétal, et qui a déjà un restaurant au centre de Bordeaux. »

Frédéric Coiffé proposera de transformer les produits achetés sur place

En plein milieu du site, le café des Halles, exploité par Biltoki, permettra de venir prendre un verre. « Il y aura aussi une cuisine de marché, L’échoppe des Halles, prise par Frédéric Coiffé, un maître-cuisinier, qui permettra aussi au visiteur de se faire préparer un produit acheté aux Halles, comme un côte de boeuf, pour manger sur le pouce. »

>> A lire aussi : Bordeaux: Miaaam... Elle vous livre votre fromage à domicile dans des box (et ça ne pue pas!)

La cave-bar à vins sera tenue par Régis Deltil et La p’tite boulangerie de Bacalan sera l’une des attractions du site. « Nous aurons également une pizzeria, Hall’Taglio, avec Fabrice Thibault qui a déjà un restaurant en plein Bordeaux (Le Taquin). Les pizzas seront faites avec les produits des halles. »

Le maraîcher voyageur proposera une offre légumineuse rare et bio

« Nous aurons deux artisans qui sortent de l’offre « 85 % Sud-Ouest » : L’Etal Ibérique, un stand de chercuterie et épicerie fine ibérique, qui sera tenue par Franck Labbe, un ancien joueur de rugby. On sera sur une teneur très hispanique. Et aussi Cosi si Mangia, de l’épicerie fine italienne, tenue Nicolas Dartout, déjà présent sur le marché des Capucins. »

Enfin, « nos deux maraîchers, acteurs principaux d’une halle, seront le maraîcher voyageur tenu par Julien Magniez, un ancien de Sciences-Po qui a décidé de partir sur une offre légumineuse rare et bio, et en face Les délices de la nature, un primeur plus traditionnel. »

Un emplacement restera libre, le temps pour les habitants de voter pour l’artisan qui sera retenu parmi : un stand provençal, un stand sucré, un traiteur asiatique, un aromate, une micro-brasserie ou un torréfacteur.