Bordeaux: Coup d'arrêt au projet de bus à haut niveau de service jusqu'à Saint-Aubin

TRANSPORTS Le tribunal administratif de Bordeaux a annulé la déclaration d'utilité publique de ce projet, entraînant la suspension des travaux qui devaient être lancés prochainement. Bordeaux Métropole a annoncé son pourvoi en cassation...

Mickaël Bosredon
— 
Le BHNS, comme ici le Mettis qui circule à Metz, est équipé de portes coulissantes comme un tramway
Le BHNS, comme ici le Mettis qui circule à Metz, est équipé de portes coulissantes comme un tramway — M.Bosredon/20Minutes
  • C'est un collectif de riverains du quartier Saint-Seurin-Sainte-Croix qui avait saisi le tribunal.
  • Les premiers travaux sont reportés.
  • La livraison du projet prévue pour 2020 pourrait en conséquence prendre du retard.

Bordeaux Métropole vient d'annoncer qu'elle allait se pourvoir en cassation, suite à la décision du tribunal administratif de Bordeaux suspendant la déclaration d'utilité publique du projet de bus à haut niveau de service (BHNS) Bordeaux -Saint-Aubin-de-Médoc.

Un collectif de riverains du quartier Saint-Seurin-Sainte-Croix avait saisi le tribunal administratif demandant l'annulation de ce projet de transport, mettant en cause les nuisances qu'il entraînerait sur leur quartier, et dénonçant la pertinence de ce mode de transport. Ce collectif réclame l'achat de bus « 100 % silencieux pour supprimer toute nuisance sonore et pollution locale », « de nouvelles places de stationnement pour les résidents » et « un plan de circulation établi avec les riverains ».

Tracé provisoire du futur BHNS entre Bordeaux et Saint-Aubin-de-Médoc
Tracé provisoire du futur BHNS entre Bordeaux et Saint-Aubin-de-Médoc - Bordeaux Métropole

Bordeaux Métropole «reste convaincue de l'intérêt général de ce projet»

Parmi ses arguments, la décision du tribunal administratif, qui est tombée le 27 octobre, mentionne l’absence des hypothèses parmi lesquelles la solution du BHNS a été choisie et la consultation tardive du service des Domaines, postérieure à l’enquête publique. Sur le fond, le tribunal émet un sérieux doute sur la hausse démographique dans le secteur (plus 100.000 habitants) estimée par le maître d’ouvrage Bordeaux Métropole et justifiant ce moyen de transport.

Bordeaux Métropole « prend acte de la décision du juge des référés du tribunal administratif de Bordeaux (...) Les premiers travaux, relatifs aux dévoiements et enfouissements de réseaux, qui devaient commencer en décembre sont, en conséquence, reportés. »

Toutefois, la collectivité estime « cette opération avait reçu un avis très largement positif de la commission d’enquête : pendant un mois, cette dernière a réalisé de nombreuses auditions et posé des dizaines de questions auxquelles Bordeaux Métropole a répondu très précisément » et reste « convaincue de l’intérêt général de cette opération. »

Un projet à 105 millions d'euros pour 21 km de voie

Le coût de ce projet estimé à près de 105 millions d’euros pour 21 km de voie entre la gare Saint-Jean et Saint-Aubin-de-Médoc, dont 50 % en site propre, sur les communes de Bordeaux, Eysines, Mérignac, Le Haillan, Saint-Médard-en-Jalles et Saint-Aubin de Médoc (secteur Villepreux).

L’arrêté de déclaration d’utilité publique des travaux de réalisation de cette nouvelle ligne, a été publié durant l’été, le 2 août. La livraison du projet, prévue pour 2020, pourrait être retardée en raison de cette décision du tribunal administratif.