Bordeaux: Installez votre potager virtuel, et faites-vous vraiment livrer la récolte!

CONSOMMATION L’entreprise monpotager.com vient de s’installer sur l’agglomération bordelaise et propose la livraison de fruits et légumes cultivés localement…

Elsa Provenzano
— 
Les produits sont extra-frais, préparés la veille pour le lendemain.
Les produits sont extra-frais, préparés la veille pour le lendemain. — monpotager.com
  • La société monpotager.compermet à un citadin de cultiver sa parcelle en ligne et de se faire livrer la récolte chez lui.
  • Tous les produits sont locaux, extra frais et cultivés en agriculture biologique ou raisonnée. 

« Le site internet monpotager.com permet aux citadins de cultiver en ligne sur une parcelle virtuelle, explique Ancia Drocourt, ingénieur agronome responsable de la plateforme Bordelaise. L’abonnement concerne une certaine surface de potager et on peut ensuite décider des variétés, pour lesquelles une fourchette de rendement est indiquée ». Lancée en juin, la plateforme déjà installée à Paris et Lyon, compte aujourd’hui une soixantaine de clients. Elle propose de louer des terrains de 15 à 150m2 à partir de 14,90 euros par mois.

>> A lire aussi : Bordeaux: Six idées pour embellir le quotidien des étudiants qui font leur rentrée!

Jardiner depuis son clavier

En ce moment il faut par exemple se positionner sur les plantations de fraisiers qui arriveront dans les colis à partir des mois de mars et avril. Les paniers ne sont pas fixes comme dans une AMAP par exemple, leur poids est flexible, de 500 grammes à 9 kilos. La demi-douzaine de producteurs de la région, qui a des exploitations entre 2 et 10 hectares, fournit la plateforme travaille en agriculture biologique ou raisonnée. 

Les maraîchers sont installés à quelques dizaines de kilomètres de la métropole.
Les maraîchers sont installés à quelques dizaines de kilomètres de la métropole. - monpotager.com

Les consommateurs s’engagent sur les volumes en fonction des plantations virtuelles qu’ils choisissent sur leurs parcelles. Bien sûr il peut y avoir des aléas climatiques. « Cela fait partie de la réalité agronomique, rappelle Ancia Drocourt. Cela nous est arrivé fin août avec les haricots beurre et nous avons recréditer nos clients concernés au moyen d’une monnaie virtuelle ».

>> A lire aussi : Quel est le parcours du panier de légumes frais, de Rungis à votre bureau?

Les livraisons sont organisées dans 15 points relais de la métropole, ou aux domiciles des clients. La plateforme est en charge de la logistique et joue un rôle d’intermédiaire entre producteurs et consommateurs.

Les paniers de légumes et fruits sont livrés dans un point relais ou à domicile.
Les paniers de légumes et fruits sont livrés dans un point relais ou à domicile. - monpotager.com

« L’avantage pour eux c’est qu’ils savent exactement d’où ça vient car il y a un seul intermédiaire et c’est extra-frais puisque les fruits et légumes sont cueillis la veille pour le lendemain », argumente Ancia Drocourt. Elle met aussi en avant un aspect pédagogique de cette formule de potagers virtuels. Les plus intéressés pourront même bénéficier de notifications sur l’état des parcelles et leurs évolutions.