Alain Rousset part à la chasse aux voix

Sophie d'Ambra - ©2008 20 minutes

— 

Il le répète inlassablement : « Ce qui me choque le plus, c'est l'absence de concertation dans cette ville. » Alain Rousset a donc décidé de se montrer à l'écoute des Bordelais. Il avait mis du temps à entrer en campagne, mais depuis quelques semaines, il affirme être « sur le terrain 24 heures sur 24 ». Malgré son emploi du temps surchargé, il réussit à enchaîner pique-niques, réunions tupperware et autres distributions de tracts. En dépit de ses mandats de président de la région Aquitaine et de député, il affirme même être « mille fois plus disponible et accessible » que son concurrent UMP, Alain Juppé. Il n'est pourtant pas rare d'attendre au moins une demi-heure avant de le voir débarquer, les poings enfoncés dans les poches de son éternelle veste de chasse. Ses mauvais résultats dans les derniers sondages ne semblent pas avoir affecté son enthousiasme. Tout juste concède-t-il qu'« il faut se battre » aux passants de plus en plus nombreux à lui lancer des « Cela ne va pas être facile ! » ou des « Vous êtes bien courageux ! » Parfois, il laisse paraître une pointe d'agacement. Le candidat s'échappe alors quelques minutes de l'agitation quotidienne pour marcher seul ou observer les mouettes qui se posent sur la Garonne. C'est que la pression est forte sur celui qui, jusqu'à présent, « a gagné à chaque fois », comme l'a souligné Bertrand Delanoë, le maire PS de Paris, venu lui apporter son soutien. Si sa popularité est clairement moins grande que celle de son adversaire, il s'en amuse parfois. Ainsi, en distribuant son programme place Saint-Projet, le candidat socialiste n'hésite pas à souligner, avec un sourire goguenard : « De la part du bonhomme qui est sur la photo ! » Depuis quelques semaines, sa candidature lui a pourtant apporté une forte exposition médiatique, à laquelle il n'était pas habitué. Alain Rousset se prête au jeu. « A partir du moment où l'on ne vient pas m'embêter jusque dans ma bergerie. »

Sur votons.20minutes.fr

Comparez les programmes des candidats