Bordeaux: Le coup de gueule de la CCI contre la métropole sur les dessertes de l'aéroport

DEPLACEMENTS Patrick Seguin se dit en « désaccord » avec les élus de la métropole sur leur choix de privilégier le tram et le vélo, au détriment de la voiture...

Mickaël Bosredon
— 
L'aéroport de Bordeaux-Mérignac
L'aéroport de Bordeaux-Mérignac — M.Bosredon/20Minutes

« C'est très bien de faire des pistes cyclables jusqu'à l'aéroport. Enfin, jusqu'à preuve du contraire, je n'ai pas encore vu beaucoup de gens mettre leurs valises sur leur porte-bagage. » Patrick Seguin, le nouveau président de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Bordeaux-Gironde, n'a pas fait le voyage pour rien ce jeudi midi, à la conférence de presse de la compagnie Hop ! Air France qui se tenait dans les locaux d'Invest In Bordeaux.

Invité à prendre la parole en fin de conférence, il a évoqué très directement son « désaccord avec la métropole dans ses choix d'investissement » pour améliorer les dessertes de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac.

L'arrivée du tram à l'aéroport repoussée à 2021

« Nous sommes ravis de l'arrivée du tramway, non plus en 2019 mais en 2021, au passage. Mais contrairement à ce que pensent nos élus, tout le monde ne viendra pas en tram, ni à vélo, jusqu'à l'aéroport. 82 % des déplacements se font actuellement en voiture, et même avec un renforcement des transports collectifs et des modes doux, il y aura encore demain entre 78 % et 79 % des déplacements qui se feront encore en voiture. J'aimerais donc que la collectivité prenne conscience qu'il faut faire des aménagements dans ce sens, même si je sais qu'il n'est pas politiquement correct de parler de voitures. »

Le souci majeur selon Patrick Seguin est aujourd'hui de se rendre jusqu'aux parkings de l'aéroport, dans un secteur qui connaît la « trombose. » Et qui va accueillir de surcroît 2.500 emplois supplémentaires avec l'aménagement de l'aéroparc. « Beaucoup de voyageurs du nord de l'Aquitaine préfèrent aller prendre l'avion à Nantes plutôt qu'à Bordeaux en raison de cette situation. »

Le parking P4 agrandi, le P2 modernisé

En attendant, Pascal Personne, directeur de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, a annoncé une série de chantiers sur les parkings de l'aérogare. « Début 2018 nous allons lancer des travaux pour agrandir le P4 de 700 places, et moderniser le P2 en le dotant d'un système de repérage des places. Il sera également équipé partiellement d'un toit, avec un système photovoltaïque en partie. »

Pas sûr que cela suffise à calmer le président de la CCI...