Bordeaux: La discothèque La Plage va renaître sur la tête du pont Saint-Jean

EQUIPEMENTS Dans un entretien à «20Minutes», le directeur général de Bordeaux-Euratlantique Stephan de Faÿ indique que des solutions ont été trouvées pour les boîtes de nuit du quai de Paludate, dont certaines seront relocalisées dans de nouveaux bâtiments sur le même secteur...

Mickaël Bosredon

— 

Le 2 février 2017, la boîte de nuit La Plage, à Bordeaux
Le 2 février 2017, la boîte de nuit La Plage, à Bordeaux — M.Bosredon/20Minutes
  • La Plage va déménager de quelques centaines de mètres.
  • Aucun logement ne sera construit le long des quais.

La question épineuse de la présence de boîtes de nuit sur le quai de Paludate, c’est-à-dire au coeur même du périmètre Euratlantique, est en passe d’être réglée. Dans un entretien exclusif à 20Minutes, Stephan de Faÿ, directeur de Bordeaux-Euratlantique, annonce q’un « certain nombre de transactions a été opérée cet été. »

>> A lire aussi : Bordeaux: La gigantesque boîte de nuit La Plage va fermer en 2022

Résultat : environ un tiers des discothèques restera sur place, mais en s’insérant dans le projet urbain. La Plage, la plus emblématique de ces boîtes de nuit, déménagera ainsi de quelques centaines de mètres, pour s’installer « sur la tête du pont Saint-Jean, dans le cadre d’une grande opération qu’on structure dans le secteur, jusqu’à la gare », sans doute en 2022. Le patron de la discothèque devrait par ailleurs ouvrir d’autres activités, dont des bars de nuit, « dans un lieu très proche de son implantation historique. »

>> A lire aussi : INFO «20MINUTES». Bordeaux: Un aquarium géant en projet sur la rive droite

« Hors de question d’aseptiser l’endroit »

Pour Stephan de Faÿ, « le quai de Paludate est un quartier de nuit, et cela contribue à l’attractivité de la métropole. Une ville qui ne sait pas faire la fête c’est inquiétant, il est donc hors de question d’aseptiser l’endroit. » Toutefois, « l’immobilier qui accueille ces discothèques est très obsolète et inadapté » c’est pourquoi les lieux « historiques » connus des Bordelais « vont disparaître » pour donner naissance à de nouveaux endroits.

>> A lire aussi : VIDEO. Bordeaux: Une étape décisive pour le monumental chantier de la Meca

L’enjeu pour Euratlantique a été de travailler sur la façon d’organiser un quartier « pour qu’il n’y ait pas de coexistence difficile entre ces lieux de nuit et les habitants. » Et la conclusion a été de décider de ne construire « aucun logement sur tout le linéaire actuel des boîtes de nuit, jusqu’aux trois immeubles de Nicolas Michelin, au bout de la halle Boca. » Cela permettra « un trajet entre les boîtes de nuit, les parkings et la gare sans aucun lieu habité. »

Et ce sera l’occasion, en plus, de « générer des esplanades pour des concerts ou des événements de plein air. »