Bordeaux: De la halle Boca aux halles de Bacalan, les projets commerciaux présentés aux investisseurs

COMMERCE La CCI de Bordeaux Gironde accueille ce jeudi 80 investisseurs qui viendront découvrir plusieurs projets commerciaux en cours dans la cité...

Mickaël Bosredon

— 

Les futures halles de Bacalan, face à la Cité du Vin de Bordeaux
Les futures halles de Bacalan, face à la Cité du Vin de Bordeaux — LEGENDRE
  • Les halles de Bacalan, face à la Cité du vin, sont commercialisées à 100 % et ouvriront début novembre.
  • A l'autre bout de la ville, la halle Boca, qui accueillera aussi de l'alimentaire, ouvrira en avril 2018.
  • Les entreprises chargées de commercialiser ces espaces sentent une attractivité très forte de Bordeaux

Quelque 80 investisseurs et représentants d’enseignes nationales participeront ce jeudi à une opération de présentation des « opportunités commerciales » sur Bordeaux, organisée par la CCI de Bordeaux Gironde. Ils visiteront notamment les projets de la halle Boca (dans les anciens abattoirs du quai de Paludate) des halles de Bacalan (en face de la Cité du Vin) ou encore la reconfiguration du quartier Meriadeck. Les projets de quartiers de Bastide Niel et de l’îlot Armagnac leur seront présentés en réalité virtuelle.

>> A lire aussi : Bordeaux: Sur le quai de Paludate, la halle Debat-Ponsan achève sa mue

« Nous accueillerons beaucoup de représentants d'enseignes de restauration, car il y a encore de la place pour les accueillir à Bordeaux, et de l'alimentaire », explique à 20 Minutes Laurent Putz, responsable des études à la CCI. A côté de cela, on trouve de petites niches, comme le Comptoir des Quartiers, qui propose du service à la personne, ou Robin Tauer, un nouveau concept bordelais de barbier qui veut développer un concept store. »

L’objectif de cette journée est de mettre en avant la métropole, de donner envie de s’y installer. « Bordeaux est plus vendeur que d’autres agglomérations, donc c’est plus facile d’y attirer des investisseurs, mais il faut tout de même leur présenter les projets, et les emmener sur le terrain », poursuit Laurent Putz.

Les halles de Bacalan ouvriront début novembre

L’attractivité bordelaise, Romain Alaman, un des co-fondateurs de l’enseigne basque Biltoki, chargée de commercialiser les futures halles de Bacalan, a pu la mesurer en montant ce projet. « Nous avons eu énormément de demandes d’artisans pour venir s’installer dans ce nouveau lieu. Si je ne pouvais avoir que des projets comme celui-là, ce serait trop facile », rigole-t-il.

>> A lire aussi : Bordeaux: Le voile se lève sur l'avenir de l'îlot Bacalan, en face de la Cité du Vin

Les halles de Bacalan ouvriront début novembre. Ce marché couvert accueillera 23 artisans producteurs : deux bouchers, deux poissonniers, un écailler, deux volaillers, un fromager, un caviste, un trufficulteur, un traiteur italien et un autre espagnol, un boulanger-pâtissier… Il y aura aussi un restaurant et un café. « Comme nous l’avons fait pour nos autres marchés à Anglet, Dax et Mont-de-Marsan, nous allons laisser un stand libre, et nous allons faire appel au vote des habitants pour désigner l’artisan qui l’occupera. A Anglet, les habitants avaient finalement choisi un traiteur libanais. »

Vue intérieure des futures halles de Bacalan, face à la Cité du Vin de Bordeaux
Vue intérieure des futures halles de Bacalan, face à la Cité du Vin de Bordeaux - BILTOKI

Le marché sera ouvert 6/7 jours, du mardi au dimanche, de 8 h à 20 h 30 en semaine, et jusqu’à 22 h du jeudi au samedi. Le dimanche il fermera à 14 h 30. « Bordeaux clignote de partout, et nous arrivons ici au bon moment, souligne encore Romain Alaman, de plus dans un quartier qui sera très bien équipé en loisirs, commerces, logements et bureaux. C’est le prolongement de la ville-centre. »

Vue intérieur des futures halles de Bacalan, en face de la Cité du Vin de Bordeaux
Vue intérieur des futures halles de Bacalan, en face de la Cité du Vin de Bordeaux - BILTOKI

« Les investisseurs privés font de Bordeaux leur priorité  

« On sent très fortement que Bordeaux est devenue attractive, confirme Thierry Pascoa, de l’agence Tourny Meyer. Les investisseurs privés en font leur priorité avec Lyon. » Tourny Meyer est notamment chargé de la commercialisation de plusieurs immeubles aux Bassins à flot  « Il y a une forte demande de restauration dans ce nouveau quartier, compte-tenu de l’attractivité du site avec beaucoup de tertiaire, un hôtel et un cinéma UGC de 13 salles à venir », détaille Thierry Pascoa.

>> A lire aussi : Bordeaux: Une vingtaine de projets d'hôtels en cours dans la ville

« Nous avons déjà installé sur l’immeuble G3 un "steak’n’check" et un Subway, et sur le G4, un immeuble qui accueillera en partie le concept de coworking Mama work (espaces de bureaux développés par l’enseigne Mama Shelter), un Eat Salad est en travaux. Sur le G5, il y aura un concept store Illy Espressamente (café/restauration rapide), un concept de bar à tapas haut de gamme, Casa pintxos, et une enseigne de sushis, Su and shi. » Deux autres immeubles, les G7 et G8 qui seront livrés pour le premier semestre 2019, font également l’objet d’une « forte demande ».

La future halle Boca, quai de Paludate, sera « un site emblématique »

A l’autre bout de la ville, côté sud, c’est le quartier Euratlantique et les quais de Paludate qui attirent l’attention. La réhabilitation des anciens abattoirs (l’ancienne halle Debat-Ponsan) s’achève. Elle aussi sera transformée en partie en marché couvert et ouvrira au public en avril 2018. « Ce sera un site emblématique et phare de Bordeaux », assure Thierry Pascoa, chargé de la commercialisation de l’édifice avec BNP Paribas.

Vue de la future halle Debat-Ponsan à Bordeaux
Vue de la future halle Debat-Ponsan à Bordeaux - ANMA
Travaux de rénovation de la halle Debat-Ponsan à Bordeaux, le 7 juillet 2017
Travaux de rénovation de la halle Debat-Ponsan à Bordeaux, le 7 juillet 2017 - M.Bosredon/20Minutes

 

La halle Boca, c’est désormais son nom, accueillera essentiellement de la restauration et de l’alimentaire, au milieu de ce futur quartier d’affaires. Mais interdiction de communiquer sur les enseignes qui s’y installeront. « On peut juste dire que cela intéresse beaucoup de monde, et qu’il y a plus de demandes que de cellules. La commercialisation est très bien avancée, et nous en sommes au choix des activités pour éviter la concurrence frontale entre les différentes marques. »

Vue d'intérieure de la halle Debat-Ponsan qui accueilelra notamment des restaurants
Vue d'intérieure de la halle Debat-Ponsan qui accueilelra notamment des restaurants - ANMA

Le centre-ville de Bordeaux continue pour sa part à attirer également. « Notamment les concept-stores parisiens, car on sait que Bordeaux va drainer énormément de Parisiens avec la LGV » poursuit Thierry Pascoa. Clarins va ainsi ouvrir en octobre une boutique cours de l’Intendance, avec un nouveau concept d'open spa.

Rue Fondaudège, en bordure de la future ligne D du tramway, le projet immobilier « Palais Gallien Fondaudège » a été lancé. Il accueillera en 2019 un Carrefour Market en rez-de-chaussée, un parking de 249 places et 94 logements.

Image de synthèse du projet «Palais Gallien Fondaudège» de Belin Promotion à Bordeaux
Image de synthèse du projet «Palais Gallien Fondaudège» de Belin Promotion à Bordeaux - Infime Architecture