Affaire du moteur dans le vélo: «J'ai joué, j'ai perdu», assure le coureur-tricheur

CYCLISME Ce Périgourdin de 43 ans « n’a pas fait ça pour se faire de l’argent »… 

Clément Carpentier

— 

Un peloton de coureurs (illustration)
Un peloton de coureurs (illustration) — Cyril Hiély / La Provence

Sa première réaction était attendue. Elle a été recueillie par nos confrères de France Bleu Périgord. Le coureur amateur attrapé avec un moteur sur son vélo, lors d’une course en Dordogne dimanche, revient sur les raisons de sa tricherie.

>> A lire aussi : Affaire du moteur dans le vélo: «Ce n'est pas le seul!», prévient un coureur amateur

Pour soulager une douleur ?

Tout d’abord, il faut savoir que ce cycliste du SA Mussidan a tout de suite reconnu sa faute auprès des enquêteurs. Mais aujourd'hui, tout le monde cherche surtout à comprendre pourquoi il a utilisé le dopage mécanique ? Elle serait médicale à en croire le principal intéressé : « Je l’ai fait parce que j’ai été victime d’une hernie discale au mois de mars.. J’ai essayé de reprendre la compétition mais j’ai eu du mal à cause d’une sciatique dans la jambe droite. Je l’ai fait pour avoir moins de mal en fin de course. »

Même s’il a gagné trois courses avec ce vélo équipé d’un moteur, Cyril, 43 ans, assure n'avoir pas fait ça pour l’argent : « Je ne voulais pas être champion de Dordogne, gagner toutes les courses. C’était juste pour retrouver des sensations. Je suis en fin de carrière, je ne veux plus faire de compétition, je veux profiter de la vie. » Il pourrait tout de même être poursuivi pour escroquerie quand les enquêteurs auront évalué le montant des primes qu’il a perçu grâce à ce système illégal.

>> A lire aussi : Un cycliste de 43 ans gaulé avec un vélo à moteur en pleine course, le premier en France

Il espère que son cas va servir d’exemple

Il « comprend que les coureurs contre qui il a couru soient mécontents. » Il souhaite que son interpellation serve à quelque chose maintenant : « Je vais servir d’exemple mais je pense que ça va faire du bien au cyclisme car je ne suis pas le seul à le faire. Si ça peut permettre à des petits jeunes qui veulent gagner de ne plus se faire battre par des gens qui utilisent cette triche alors tant mieux. »

Le procureur de Périgueux devrait annoncer les suites judiciaires de cette affaire dans les prochaines heures. Le président du SA Mussidan a, lui, aussi déposé plainte à la gendarmerie. Le mis en cause risque plusieurs mois voire années de suspension après « cette connerie » comme il le dit lui-même.

>> A lire aussi : VIDEO. Théorie du complot: Le vélo de Chris Froome avance (presque) tout seul et ça met les internautes en émoi